L'inflation au Luxembourg est plus modérée qu'en zone Euro. C'est le constat fait par le directeur du Statec lors de la présentation de la nouvelle note de conjoncture ce lundi.

"Même si l'inflation est plus élevée que d'habitude, elle a entretemps été maîtrisée dans notre pays, ce qui n'est pas encore le cas partout", a expliqué Serge Allegrezza, directeur de l’Institut national de la statistique et des études économiques au Luxembourg, ce lundi matin.

L'inflation "historiquement élevée" qui continue à accélérer en Europe, notamment à cause du coût des énergies, était cette année de 6,4% au Luxembourg et devrait se situer autour des 3,4% l'année prochaine.

"La tranche indiciaire qui n'a pas été payée cette année pourrait l'être au premier trimestre de 2023", selon Serge Allegrezza qui est d'avis qu'une troisième tranche indiciaire pourrait vraisemblablement tomber à la fin de l'année prochaine, "mais il est encore trop tôt pour confirmer cette information", tempère Serge Allegrezza.

-> Hausse des salaires: Trois index pourraient tomber en 2023

Selon le Statec, les mesures prises par la tripartite boostent effectivement le pouvoir d'achat des Luxembourgeois et les aides aux entreprises et ménages représentent environ 2% du PIB, ce qui stimule également la conjoncture.

Les mesures décidées suite à la tripartite "éloignent les risques d’une récession l’année prochaine", estime les Statec, dans sa note de conjoncture.

Enfin, en ce qui concerne le chômage, le Statec prévoit une légère hausse à l'avenir de 4,8% actuellement à 5,1%.