Les enfants auraient été intimidés et le personnel aurait reçu des instructions de la responsable qui ne respectait pas le bien-être des jeunes clients.

Les témoins présents vendredi matin au tribunal de Luxembourg avaient pas mal de reproches à faire aux gérants de la crèche "Léiwe Léif", fermée avec effet immédiat il y a cinq ans.

Selon plusieurs témoignages, les enfants auraient été fortement intimidés et mis sous pression: vite finir son assiette par exemple, même si la nourriture était encore trop chaude. Certains anciens salariés auraient même reçu l'instruction de ne changer les couches des petits que lorsqu'elles étaient pleines, soit beaucoup trop tard selon les éducatrices.

Ces dernières ne sont d'ailleurs jamais restées très longtemps dans cette structure de la petite enfance située dans l'est du pays. Elles expliquent avoir quitté la crèche suite à plusieurs désaccords concernant son fonctionnement et l'attitude souvent dominante voire trop dure de la gérance. Des parents ont même avoué ne pas être à l'aise de laisser leurs enfants à cet endroit, alors que d'autres n'ont rien remarqué de bizarre dans le comportement de leurs enfants.

Le procès continue la semaine prochaine, notamment avec les témoins de la défense.

À lire également: La directrice d'une crèche poursuivie pour des violences sur des enfants