Après l'énoncé du verdict, la défense de l'accusé a annoncé vouloir faire appel. Dans ce cas, des juges devraient une nouvelle fois se prononcer sur cette affaire.

Pour l'instant, le Syndicat national de la police grand-ducale (SNPGL) ne veut pas encore prendre position par rapport au jugement rendu mercredi au tribunal de Luxembourg à l'encontre d'un ex-agent. En avril 2018, alors jeune policier, il avait abattu en service un conducteur qui s'était soustrait à un contrôle de police. L'ex-policier a écopé de cinq ans de prison, dont trois avec sursis. L'ancien fonctionnaire de police devra en outre verser 21.000 euros de dommages et intérêts à la veuve de l'automobiliste décédé.

Le président du syndicat, Pascal Riquier., a déclaré ne vouloir influencer personne actuellement. Lors de l'assemblée générale du SNPGL en octobre, il avait déclaré que le verdict déciderait de ce à quoi ressemblerait le travail de la police à l'avenir.