Des services hospitaliers "submergés", des parents inquiets et une épidémie dont on ne voit pas encore le pic: la situation n'est pas évidente et les autorités sanitaires luxembourgeoises le savent.

Comme en France, les services hospitaliers luxembourgeois sont actuellement submergés par l'épidémie de bronchiolite. Mardi, la ministre de la Santé nous a confirmé que 45 enfants étaient actuellement hospitalisés au Grand-Duché. Et alors que les chiffres de l'épidémie reculent progressivement en France, le Luxembourg ne peut qu'espérer que le pire est passé.

Paulette Lenert expliquait mardi: "En France, les chiffres reculent désormais légèrement. Ils avaient deux semaines d'avance sur nous, nous pouvons donc espérer que nous avons atteint le pic et que les chiffres vont reculer progressivement ici aussi. Je ne peux cependant pas encore réellement l'affirmer aujourd'hui."

RTL

© SIP

La bronchiolite, bien que très fréquente chez les nourrissons, reste une maladie méconnue. C'est pourquoi la Direction de la Santé a récemment publié une liste de recommandations destinée au public.

Dans ce contexte, voici ce qu'il faut savoir sur le virus qui cause le plus souvent la bronchiolite: le virus respiratoire syncytial (VRS).

DANGEREUX POUR LES BÉBÉS? 

Les adultes ou grands enfants atteints de bronchiolite n'ont souvent aucun symptôme ou quand ils en ont, cela s'apparente à un simple rhume. C'est pourquoi beaucoup de personnes transmettent le virus sans le savoir.

Les jeunes enfants et les bébés sont plus sévèrement impactés par cette inflammation des voies respiratoires. La Direction de la Santé explique que cela est dû à la taille de leurs bronches. "Elles sont petites et s'obstruent donc plus facilement" peut-on lire dans un communiqué.

RTL

© Baby lying in incubator by  Unsplash/ Alexander Grey

Cela peut mener le bébé à faire des efforts importants pour respirer et donc à se fatiguer. "Les réserves en muscles ne sont pas toujours suffisantes" précise la Direction de la Santé. C'est pourquoi la bronchiolite peut être potentiellement dangereuse pour les nourrissons ou les enfants en bas âge.

COMMENT SE TRANSMET-IL? 

Le virus se transmet par la salive. C'est donc principalement en toussant ou en éternuant que la bronchiolite se propage.

La Direction de la Santé rappelle que le VRS peut rester sur les mains et les objets comme les jouets, les tétines ou les doudous.

QUAND FAUT-IL CONSULTER? 

Le ministère de la Santé a déterminé des "signaux d'alerte" qui indiquent aux parents quand il faut consulter un médecin. Ils sont particulièrement importants quand ils concernent des enfants de moins de deux ans.

  1. Le bébé respire vite et les mouvements respiratoires sont "très visibles". La Direction de la Santé donne une description assez visuelle mais qui peut être utile: "Le ventre gonfle et les côtes ressortent à chaque respiration."
  2. Quand le bébé ne tète plus ou ne boit plus parce qu'il est épuisé. 
  3. Lorsque le bébé dort beaucoup et que sa respiration est "très forte et bruyante". 
  4. Si le bébé est âgé de moins de six semaines et qu'il exhibe des symptômes, il ne faut pas hésiter à faire appel à un médecin.
  5. De même lorsqu'il s'agit d'un "ancien prématuré âgé de moins de trois mois".

COMMENT S'EN PROTÉGER? 

Le premier réflexe à avoir est de se laver les mains régulièrement. La Direction de la Santé recommande un lavage de 30 secondes avec de l'eau et du savon avant un contact avec un nourrisson.

Quand cela n'est pas possible, vous pouvez également avoir recours à une solution hydroalcoolique. 

Les jouets et les doudous doivent être lavés régulièrement et ne doivent pas être partagés. De même pour les biberons.

Le ministère de la Santé recommande, dans le contexte actuel, de ne pas mettre son enfant à la crèche ou dans une garderie avant qu'il n'atteigne l'âge de 3 mois. 

Comme avec le Covid, il est important d'aérer régulièrement le logement et en particulier la chambre à coucher du nourrisson. Il est évidemment fortement déconseillé d'exposer un bébé malade à la fumée de cigarette.

La Direction de la Santé recommande également l'allaitement "au moins les six premiers mois de vie et idéalement jusqu'à 2 ans". La raison est simple: le lait maternel contient des anticorps qui protègent le nouveau-né du virus en question.

Le port du masque pour les personnes externes à votre ménage est recommandé à moins de deux mètres du bébé. De même pour les parents qui auraient un rhume.

Enfin, les autorités sanitaires déconseillent de fréquenter les lieux où ont lieu des rassemblements importants ou les événements festifs aux parents concernés, avec ou sans leur enfant.

DES HÔPITAUX SUBMERGÉS

RTL

© Domingos Oliveira/ RTL Luxembourg

Aux dernières nouvelles, la situation était compliquée dans les services hospitaliers. La ministre de la Santé a évoqué une situation "exceptionnelle" et a confirmé qu'à court terme seules les opérations vitales allaient être effectuées à la clinique pédiatrique du Luxembourg.

Dans les circonstances actuelles, il se pourrait que le personnel soignant de la réserve sanitaire ait à intervenir. Des chambres supplémentaires ont été sollicitées pour accueillir les enfants malades à la Kannerklinik.

Les parents se confrontent, pour leur part, à des difficultés telles que le manque de place dans les chambres qui accueillent actuellement jusqu'à deux patients.