Entre le plaisir de retrouver un marché de Noël luxembourgeois sans restrictions et l'appréhension liée à la crise de l'énergie, les résidents tentent de profiter... en gardant un œil sur leur porte-monnaie.

Il y a d'abord les sourires. Car beaucoup ont été frustrés, à Luxembourg et ailleurs au Grand-Duché, des dernières éditions des fêtes de fin d'année, ternies par les mesures liées à la situation sanitaire.

"Oui, c'est fantastique après deux années de Covid, c'est enfin comme d'habitude", "Ça fait un bien fou [...] on en profite", peut-on entendre çà et là.

Car depuis le 18 novembre dernier, le marché de Noël de la capitale grand-ducale a retrouvé ses couleurs et son panache, sans masques, sans restrictions.

"ON FAIT ATTENTION. ON ESSAIE, PAR LES PETITS GESTES DU QUOTIDIEN"

Un commerçant nous a confié que: "On sent une certaine ferveur quand même. Après, c'est assez timide mais c'est assez tôt encore, on attend de meilleurs jours."

Car derrière la convivialité retrouvée persiste une certaine retenue liée à une crise des prix de l'énergie engendrée par la guerre en Ukraine.

Un résident de nationalité roumaine relativise: "Oui, il y a la crise de l'énergie bien sûr, on voit ça dans les prix des produits. Mais je crois que le Covid a été plus difficile que la crise de l'énergie dont on espère qu'elle va s'atténuer."

La hausse vertigineuse du budget énergie dans les foyers pourrait avoir un impact sur les dépenses de Noël. Alors les résidents tentent de faire des efforts, en particulier en matière de consommation: "Oui, très clairement, on voit la différence à la fin du mois. On fait attention, on essaie, par les petits gestes du quotidien."

Mais pas question de sacrifier la bonne humeur à ces considérations. La magie de Noël l'emportera, comme vous pouvez le constater dans notre vidéo.