Alors que le sondage Politmonitor montre que les Luxembourgeois sont de plus en plus inquiets, une étude du ministère de la Fonction publique révèle ce que gagnent précisément les fonctionnaires au Luxembourg.

Le ministère de la Fonction publique a publié ce mercredi une étude détaillée sur les "accessoires de traitement" dans la Fonction publique. C'est l'ensemble des compléments à la rémunération de base des agents de l'État (employés et salariés de l’État et volontaires de l'Armée) au 31 décembre 2021.

Comme au fil des années, il n'y avait plus de vue d’ensemble sur la multitude de primes accordées aux fonctionnaires, le gouvernement et la Confédération générale de la fonction publique (CGFP) s'étaient accordés le 15 juillet 2011 pour "réaliser une étude générale sur l’ensemble des accessoires de traitement".

Le document est consultable par tout le monde sur le portail de la Fonction publique, dans la rubrique documentation. Il vient d'être présenté à la CGFP et aux députés de la commission parlementaire de la Fonction publique.

8.688€ BRUT PAR MOIS EN MOYENNE

Le montant brut moyen d'accessoires touché par agent bénéficiaire est de 9.384€ par an, en plus de la rémunération de base.

L'étude livre d'abord les traitements des fonctionnaires au Luxembourg. Il en sort que le traitement de  basebrut d’un fonctionnaire représente actuellement "un montant moyen de 8.688€ par mois, allocation de fin d’année comprise", écrit le ministère de la Fonction Publique.

S’y ajoutent une allocation de repas de 204€ net par mois et, pour plus de la moitié des fonctionnaires, une allocation de famille brute de 599,81€.

Pour les employés de l'État ce montant de base moyen est de 6.742€, plus l'allocation de repas et, pour presque la moitié d’entre eux, l’allocation de famille. Les salariés de l'État ont un salaire de base brut de 3.987€ par mois.

POLICIERS, ENSEIGNANTS ET AGENTS DES PONTS ET CHAUSSÉES

Les accessoires de rémunération se concentrent sur un nombre restreint d’administrations, de façon à ce que "les agents d’une dizaine d’administrations bénéficient de plus de 70% du volume des accessoires payés".

Parmi ces administrations, les agents de la police grand-ducale, de l’enseignement fondamental et post-primaire ainsi que de l’Administration des ponts et chaussées sont les bénéficiaires les plus importants.

Toutefois, la part relative des accessoires dans la rémunération "peut être très variable selon la carrière et l’administration de l’agent concerné", précise le ministère de la Fonction publique.

VERS UN TRAITEMENT UNIQUE

L'étude permet de comparer les montants des primes et indemnités, leurs caractéristiques, ainsi que leur répartition par administrations, statuts de personnel ou groupes de traitement.

Les données pour alimenter cette étude sont issues de deux systèmes de paiement différents qui, "pour des raisons de cohérence et de transparence, sont destinés à être centralisés dans le futur en un système de traitement unique", prévient le ministère.

Au total, il existe 232 indemnités différentes! Mais le volume global "ne représente qu’à peine 5% de la masse salariale globale des agents de l’État", assure le ministère. 62% des agents de l’État bénéficient d’au moins une indemnité.

À lire également:

Sondage Politmonitor: Les Luxembourgeois se montrent "beaucoup plus inquiets"