La ministre de la Santé regrette que presque l'ensemble des cardiologues qui travaillent à l'hôpital d'Ettelbruck aient désormais définitivement décidé de démissionner.

La semaine passée avait été annoncé que six cardiologues quitteraient le CHdN, annonce qui a été confirmée par les six médecins concernés par voie de communiqué ce mardi.

La ministre de la Santé Paulette Lenert a déclaré être confiante que de nouveaux cardiologues seront trouvés et elle salue le fait que les six médecins en question soient prêts à rester un peu plus longtemps au CHdN si nécessaire. La ministre a réitéré qu'on pouvait compter sur une solution concernant la rémunération des gardes d'ici la fin de l'année. 

Alain Schmit, président de l'Association des Médecins et Médecins-Dentistes, a critiqué ce mercredi matin auprès de nos confrères de 100,7, le fait qu'il soit prévu que les gardes soient payées par l'intermédiaire des hôpitaux et non pas directement aux médecins: pour lui, c'est mettre de l'huile sur le feu. 

Mais d'après la ministre, ce système est logique:

"D'après la loi, l'hôpital est chargé d'assurer les gardes pour différentes spécialités. Ce sont aussi eux qui savent comment s'y prendre, quel médecin est de garde à quel moment. C'est pourquoi c'est logique pour nous et aussi au regard de la loi, que cet argent nous le donnions aux hôpitaux. Quant à savoir si l'argent est redistribué entièrement aux médecins, cette discussion a déjà été menée. Nous avons de notre côté fourni des assurances, et c'est aussi dans les conventions qui sont déjà en place, pour les maternités nous avons déjà des conventions, dans tous les cas il est clair, en tous cas à ma connaissance, et ce n'est pas contesté par les acteurs sur le terrain, que l'argent est redistribué de cette façon."
Jusqu'à présent, la plupart des médecins libéraux ne sont pas rémunérés s'ils ont des gardes dans un hôpital. Cela devrait donc changer prochainement.