Ces programmes visent à aider les PME dans leur transition énergétique, leur transition numérique et l'optimisation de leur service client.

Les mesures décidées lors de la tripartite devraient aider les petites et moyennes entreprises à traverser la crise. Mais dans le contexte de la crise énergétique actuelle, la Direction générale des classes moyennes, la Chambre des Métiers et la Chambre de Commerce ont présenté jeudi les "packages PME", trois programmes de soutien destinés à aider les PME à poursuivre leur développement et à rester compétitives.

Ces packages "s'adressent aux PME souhaitant relever les défis et saisir les occasions en matière de transition énergétique, de transformation digitale et d'optimisation de la relation client", est-il précisé dans le communiqué

Chaque entreprise participante pourra profiter d'un bon d'une valeur de 5.000 euros pour réaliser des projets dont le coût ne pourra pas dépasser les 25.000 euros.

Les programmes de soutien interviennent dans trois domaines clés des PME, à savoir la transition énergétique, le service clients et la numérisation.

L'un des programmes couvre la digitalisation, par exemple si une entreprise crée un nouveau site internet ou souhaite passer à la facturation électronique. Un autre se concentre sur le service client, en améliorant l'atmosphère d'une boutique, par exemple.

En cette période, une priorité est cependant donnée à la durabilité, et comme l'explique le directeur Entrepreneurship de la Chambre de commerce, Marc Wagener, les PME qui le souhaitent seront aidées tout à fait individuellement.

"Nous pourrons là aussi adapter le package en fonction des besoins. Je peux m'imaginer que maintenant nous allons recevoir beaucoup de demandes pour diminuer la consommation d'énergie. La consommation d'eau, la réduction des gaz à effet de serre et bien sûr tout le domaine des déchets jouent un rôle important. Il va y avoir une nouvelle législation en matière de gestion des déchets et les entreprises se posent de nombreuses questions. Il y aura un accompagnement. Tout au long du processus, les entrepreneurs seront accompagnés par la Chambre de Commerce ou la Chambre des Métiers via la House of Entrepreneurship.“

Les entreprises qui mettront en oeuvre un projet, devront payer leur fournisseur, mais elles recevront alors une enveloppe de 5.000 euros quand le projet sera évalué.

Il n'y aurait pas de mesures compliquées ou lourdes, se félicite également le directeur de la Chambre des Métiers Tom Wirion. Elles seraient très concrètes. Ce programme est également compatible avec d'autres aides pour les PME, comme l'affirme le ministre des Classes moyennes, Lex Delles.