Le Conseil supérieur des maladies infectieuses (CSMI) recommande aux personnes âgées de 65 ans et plus de se faire vacciner contre le zona, à raison de deux injections dans un intervalle de deux à six mois.

Le CSMI a publié cette recommandation dans un avis récent.

Le producteur pharmaceutique du vaccin correspondant, "Shingrix", a confirmé qu'il y aurait suffisamment de doses disponibles dès cet été.

Jusqu'à présent, la vaccination contre le zona n'était pas inclue dans le programme national de vaccination des adultes et n'est donc pas remboursée. Des discussions sont toutefois en cours au niveau de la Caisse nationale de Santé. Pour l'instant, seules les vaccinations contre la grippe et contre le pneumocoque sont prévues dans le programme.

Ces informations ont été fournies par la ministre de la Santé, Paulette Lenert, en réponse à une question parlementaire issue des rangs du DP.

Le zona est une infection provoquée par la réactivation du virus varicelle-zona, chez une personne qui a déjà eu la varicelle précédemment.

Au Luxembourg, le CSMI recommande depuis 2009 - date de la mise sur le marché du vaccin combiné rougeole-rubéole-oreillons-varicelle - la vaccination contre la varicelle pour tous les enfants à partir de l'âge de 12 mois, avec un rappel entre 15 et 23 mois. Une enquête sur la couverture vaccinale menée en 2018 indiquait un taux de vaccination de 87% de la population infantile âgée de 25 à 30 mois à ce moment-là pour le vaccin combiné concerné.

La maladie commence par une éruption cutanée et peut provoquer de fortes douleurs physiques et nerveuses. Un diagnostic rapide et un traitement sont recommandés pour éviter des complications à long terme.