La Ville de Luxembourg explique que le retard dans le logement des réfugiés est dû à un agrément du ministère de l'Éducation qui se fait attendre.

La commune de Luxembourg paie un loyer de 38.000 euros depuis le mois d'avril afin de réserver les chambres de l'hôtel Graace à Bonnevoie pour des réfugiés ukrainiens. Mais jusqu'à présent, seule une famille a été logée dans cette structure, qui propose quand même 28 chambres.

Ce retard dans le logement des réfugiés serait dû à un agrément du ministère de l'Éducation afin de pouvoir loger des jeunes réfugiés de moins de 26 ans dans des structures hôtelières. Ce projet est organisé en collaboration avec Caritas.

C'est le conseiller communal Guy Foetz qui a publiquement posé la question concernant l'affectation de l'hôtel et pourquoi d'autres personnes ne pourraient pas y loger. Ce à quoi Maurice Bauer, échevin social (CSV), a répondu: "le bail pour les chambres de l'hôtel à Bonnevoie a été signé par la Ville de Luxembourg pour une période de 6 ans".