Patrick Remakel, président du SNE/CGFP, a exprimé sa satisfaction lors de la traditionnelle conférence de presse de la rentrée ce lundi. Quelques remarques ont cependant été formulées.

Le SNE/CGFP s'est réjoui que la rentrée 2022/2023 se soit passée "sans trace de la pandémie", donc sans protocole sanitaire imposé aux élèves et aux enseignants.

Patrick Remakel salue également la prise en charge globale de l'aide aux devoirs à domicile par les maisons relais. Un journal de classe numérique devrait voir le jour afin de faciliter la communication entre l'école, la maison relais et les parents, mais le syndicat est d'avis que cette solution devrait rester facultative et que d'autres moyens de communication devraient être proposés.

En ce qui concerne l'alphabétisation en français, le SNE demande que les classes soient séparées et qu'une classe ne soit pas divisée en deux langues, ce qui serait "intenable" pour les professeurs concernés.

Enfin, le syndicat demande à ce que le métier d'enseignant soit à nouveau mieux valorisé et que la formation d'instituteur soit élevée au niveau de master.