Imaginez qu'en 1984, 80% des arbres étaient en bonne santé au Luxembourg. Aujourd'hui, la situation s'est dramatiquement inversée. Voici ce que l'on sait sur l'état de nos forêts.

Les forêts luxembourgeoises souffrent. On le sait et on le répète depuis des années, mais c'est un cri d'alarme silencieux, à peine troublé par le craquement des branches qui s'assèchent, ou par la tronçonneuse qui s'abat sur un arbre menaçant de s'écrouler.

L'Administration de la nature et des forêts vient justement de publier les résultats de l'inventaire phytosanitaire des forêts en 2022. 1.200 arbres ont été scrutés à la loupe par six experts, dans plus de 50 zones du Grand-Duché. Un travail colossal: pour chaque arbre, les experts ont analysé le manque de feuillage, la coloration des feuilles et des aiguilles, la présence de parasite (insectes et champignons)...

Grâce à cela, les experts ont pu classer les arbres selon leur niveau de dégâts. Les résultats sont glaçants:

  • 15,40 % des arbres ne présentent pas de dommages (classe de dégâts : 0),
  • 22,90 % des arbres sont légèrement endommagés (classe de dégâts : 1),
  • 61,70 % des arbres sont nettement et/ou fortement endommagés (généralement dépérissant) ou des arbres morts (classe de dégâts : 2, 3 et 4).

Autrement dit, près de 85% des arbres présentent des dommages, dont la majorité sont des dommages graves ou fatales.

La cause principale est tristement connue: le dérèglement climatique. Malgré une année 2021 clémente, le printemps 2022 a vu de longues périodes de sécheresse qui ont fragilisé les feuilles. Puis a suivi un été extraordinairement sec, avec plusieurs périodes de canicules.

Il suffit de regarder la courbe ci-dessous, qui illustre la dégradation de l'état de santé des arbres au Luxembourg. La situation s'est pratiquement inversée depuis 1984, où la majorité des arbres (80%) était sains, et seulement 3,5% étaient fortement endommagés.

RTL

© ANF

L'ANALYSE SELON LES ESSENCES D'ARBRE

🌳HÊTRE: 62 % des hêtres examinés ont été classés comme très fortement endommagés, voire morts. Depuis 2019, l'état des hêtres s'est fortement dégradé et s'est stabilisé en 2021 à un niveau mauvais et élevé. Certains hêtres semblent s'être rétablis en 2022.

🌳CHÊNE ET AUTRES FEUILLUS: En 2021, une amélioration de l'état des chênes était visible. Toutefois, cette amélioration n'était plus que légèrement observable en 2022. La proportion de chênes et d'autres essences feuillues sans dégâts a augmenté de 2 %. Cependant, la majorité des arbres déjà affaiblis ont continué à se détériorer. Les chênes subissent régulièrement des dégâts plus ou moins importants causés par des insectes défoliateurs.

🌲RÉSINEUX: La proportion de résineux en mauvais état est passée de 16,20 % à 35,50 % en 2019. Leur état s'est maintenu à un niveau similaire jusqu'en 2021. Toutefois, entre 2019 et 2021, on constate une augmentation annuelle de +- 1 %. Cette augmentation constante s'est accentuée en 2022. Par rapport à l'année dernière, la proportion de résineux en mauvais état avancé a augmenté de 4 %.