L'Etat investit depuis des années dans la mobilité douce, notamment en aménageant et en agrandissant des gares ferroviaires.

Depuis 2017, le tram traverse à nouveau la capitale et des pôles d'échange sont aménagés dans des zones centrales, comme à Howald. Il manque cependant toujours à l'Etat un bout de terrain pour réaliser les travaux comme prévu.

A côté d'une gare routière et d'une gare ferroviaire, le tram transportera ici aussi des passagers entre Bonnevoie et la Cloche d'Or. Les travaux actuels se heurtent cependant à un obstacle. Il manque à l'Etat un terrain d'environ 300 mètres. Ici nous ne serions pas encore au clair avec un propriétaire, ce qui a actuellement pour conséquence que la voie réservée aux bus ne peut pas être complètement construite et le tram ne pourrait rouler que sur une voie unique, explique le ministre de la Mobilité, François Bausch.

Ce nouveau pôle d'échange à Howald devrait être opérationnel à l'automne 2024. Il sera un lieu de transit important notamment pour les frontaliers français qui viennent travailler au Luxembourg, car à partir de là, ils pourront emprunter différentes directions pour se rendre à leur travail.

L'arrêt Howald existe depuis la mi-décembre 2017. Il a été transformé en vue de l'aménagement du pôle d'échange. Un deuxième quai viendra s'ajouter. Par ailleurs un pont est en construction au-dessus de l'autoroute A3, qu'empruntera plus tard le tram. Il y aura aussi une piste cyclable. Le coût du pôle d'échange a été chiffré à 130 millions d'euros.

Le reportage de RTL en luxembourgeois: