Pas de patinoire à Noël, 2°C de moins dans les bassins, seulement 17°C dans les musées... voici les mesures d'économies d'énergie décidées mercredi par la Ville de Luxembourg.

La capitale se rallie aux efforts des administrations, entreprises et citoyens visant à réduire de 15% la demande de gaz naturel  entre août 2022 et fin 31 mars 2023 pour accroître la sécurité d’approvisionnement en énergie du pays.

Pour réduire sa consommation de gaz et d'électricité, la Ville de Luxembourg a présenté ce mercredi toute une série de mesures d’économies d’énergie qui toucheront aussi bien les bâtiments et infrastructures appartenant à l'administration communale que l'espace public. Certaines mesures ont déjà été mises en place, d'autres le seront "à court terme".

La Ville va revoir à la baisse la température ambiante dans tous ses bâtiments, écoles, théâtres, vestiaires de sport, centres culturels, etc. Elle a publié le tableau suivant:

RTL

© Ville de Luxembourg

À noter que l'"eau chaude sera coupée là où elle n’est pas nécessaire" et les luminaires à tubes seront remplacés plus vite que prévu par des LED.

Dans les piscines, la température ambiante et la température de l'eau seront "sensiblement revues à la baisse". Dans un premier temps, la température de l’eau des bassins actuellement comprise entre 27,5°C et 29°C passera à une température se situant entre 26,5°C et 27°C. La température ambiante actuellement comprise entre 29,5°C et 31°C se situera entre 28,5°C et 29°C. Une mesure qui doit permettre d'économiser environ 12% de l’énergie.

La température ambiante sera aussi revue à la baisse dans les halls omnisports. Dans un premier temps, la température passera de 20°C à 18°C.

PAS DE PATINOIRE, NI DE CHAUFFAGE EXTÉRIEUR À NOËL

De 19 heures par jour, les illuminations de Noël fonctionneront un maximum d'environ six heures par jour (activation avec l’éclairage public et jusqu’à 23 heures), à l’exception des jours de Noël où l’éclairage restera allumé jusqu’à 1 heure. La Ville compte réduire ainsi d'environ 66% sa consommation annuelle pour les illuminations de Noël.

Pour aller au bout de sa logique, la Ville interdira en décembre l'utilisation de chauffages à rayonnement sur le marché de Noël.

Elle n'installera pas non plus cette année de patinoire. Ce qui représente une économie de 165 MWh. Soit "un peu moins d’un tiers de la consommation électrique des marchés de Noël".

STADE, FORTERESSE ET CHÂTEAU D'EAU

Également dans le collimateur, l'éclairage des rues et des édifices de la capitale. La sensibilité du capteur qui commande l’éclairage public sera alignée au standard national pour réduire d'environ une heure de la durée d’activation journalière. Ce qui fera une baisse de 8% de la consommation annuelle.

L'éclairage de la forteresse s’alignera et son extinction actuellement fixée à 1h00 se fera à 22h00, soit une réduction de plus de trois heures par jour.

Le château d’eau du Ban de Gasperich ne sera plus illuminé que pour des occasions exceptionnelles, tout comme les bâtiments officiels, à l’exception du Cercle Cité qui continuera à être illuminé normalement.

La façade du Stade de Luxembourg ne sera illuminée qu’à l’occasion des rencontres sportives.

Grâce à toutes ces mesures, la Ville veut réduire de 15% sa consommation de gaz et table sur 5% d'économie d'électricité. Mais "des dispositions supplémentaires pourront être prises en fonction de l’évolution de la situation", précise la Ville.

Ces mesures seront accompagnées de formations et de sensibilisations des concierges, des équipes de nettoyage et des utilisateurs des infrastructures comme les clubs et associations. Tous les collaborateurs de la Ville seront sensibilisés aux petits gestes pour faire des économies d'énergie sur leur lieu de travail.

À lire également:

Le Luxembourg ne fera pas la chasse aux gros consommateurs

D'énormes économies sont possibles en baissant l'éclairage