Le ministère d'État a été avisé de la décision des Conseillers un peu plus tôt dans la semaine.

Une information confirmée de manière officielle jeudi soir par le ministère d'État, des concertations entre les partis de la coalition ont depuis lors déjà été entreprises.

Jeff Feller, chef de cabinet du ministre d'État, a précisé que les partis du gouvernement souhaitent envoyer dès la semaine prochaine une lettre contenant toute une série de questions au Conseil d'État. De cette manière, les responsables politiques espèrent obtenir des réponses claires quant à l'éventuelle introduction d'une obligation vaccinale contre le Covid ainsi qu'à l'élaboration des sanctions, entre autres.

À lire également: Les députés disent non à la vaccination obligatoire pour les 50 ans et plus

De cette manière, le gouvernement pense pouvoir obtenir un avis favorable de la part du Conseil d'État. Afin de gagner du temps à l'automne, la coalition avait décidé en juillet dernier de déposer un texte sur une éventuelle obligation de manière informelle et de déjà le soumettre à l'avis du Conseil d'État.

La haute entité avait cependant informé le ministre qu'un avis ne serait remis que sur des interrogations ou sur un projet de loi complet. Un avant-projet de loi, comme c'est le cas jusqu'à présent concernant l'obligation vaccinale contre le Covid, ne serait pas pris en considération.