L'enfant se trouve "dans un état stable et non inquiétant", mais il a été placé en isolement prévient le ministère de la Santé. Le premier cas de la variole du singe chez un enfant a été détecté au Luxembourg ce mercredi.

L'Inspection sanitaire a effectué une visite au foyer de jour fréquenté par l'enfant ce mercredi en début d’après-midi.

"Le contact tracing a été réalisé et les personnes concernées ont été informées", assure le ministère de la Santé. Le foyer de jour touché "reste opérationnel" car "aucun autre enfant" ne présente des symptômes pour le moment.

Les enfants et adultes ayant pu avoir un contact avec l’enfant infecté "ne sont pas des personnes à risque de développer des formes graves de la maladie". Mais l'Inspection sanitaire restera sur le qui-vive. Un contact quotidien se fera avec les parents et le personnel du foyer pour détecter tout début de symptômes.

Au 10 août, date du dernier point officiel fait sur la propagation de la variole du singe, le Luxembourg comptait 41 cas recensés. Depuis mercredi, il est possible de se faire vacciner contre la variole du singe au CHL.

TOUTE PERSONNE PEUT ÊTRE TOUCHÉE

La variole du singe est une maladie zoonotique causée par le virus de la variole du singe qui circule en Europe depuis plusieurs mois. Le 23 juillet 2022, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré la variole du singe une urgence de santé publique de portée internationale.

Bien que le virus se soit répandu jusqu’à présent principalement au sein de certaines communautés, "l'infection peut toucher toute personne", prévient le ministère de la Santé.

La maladie peut provoquer des boutons sur le corps (sur le visage, dans la bouche, les paumes de mains, les plantes des pieds, au niveau du sexe et de de l'anus, sur le buste ou les membres), de la fièvre, des ganglions enflés et douloureux, sous la mâchoire, au niveau du cou ou au pli de l'aine, des maux de gorges et de tête, des douleurs musculaire et de la fatigue.

RTL

© AFP