Préservatifs, pilule contraceptive, stérilets, contraception d'urgence: tout sera bientôt pris en charge par la sécurité sociale au Luxembourg. Et ce n'est pas trop tôt! Explications.

L'accès universel aux moyens de contraception était une des mesures phares annoncées par le gouvernement élu lors des élections législatives de 2018. Ce mercredi, le ministre de la Sécurité Sociale a admis que le dossier avait pris du retard.

Comme l'ont récemment souligné les députés LSAP, le conseil d'administration de la Caisse Nationale de Santé a approuvé le projet de convention élaboré par le ministère de la Santé en janvier 2020. Il avait alors été annoncé qu'une proposition serait soumise à la Commission de nomenclature en automne 2021. 

Deux ans plus tard, force est de constater que les choses n'ont pas avancé comme prévu. D'après le ministre de la Sécurité Sociale, le retard serait dû à la pandémie de coronavirus. "La pandémie a retardé un certain nombre de dossiers, de sorte que les travaux dans ce dossier n'ont pas avancé selon le calendrier initialement prévu" explique-t-il.

La bonne nouvelle, c'est que les travaux ont (enfin) repris et que le dossier devrait être finalisé à l'automne 2022 pour une entrée en vigueur début 2023. Qu'est ce que ça implique? Et bien que les préservatifs masculins et féminins, les stérilets, les diaphragmes, les capes cervicales et les médicaments contraceptifs seront bientôt pris en charge par la Sécurité sociale.

Et d'après Claude Haagen, le ministère compterait aller plus loin que ce que prévoyait la convention initiale. En effet, dans le cas des dispositifs intra-utérins, la prise en charge de la pose et le retrait de ceux-ci n'étaient pas prévus. Une disposition qui devrait être modifiée pour que la pose soit couverte.

Autre bonne nouvelle: la stérilisation féminine et la vasectomie devraient également être prises en charge et ce, en dehors d'une pure indication médicale. Le but étant de permettre à toute personne concernée de choisir "après concertation avec son médecin traitant" le moyen de contraception qui convient le mieux.

Mieux vaut tard que jamais!