Dépenser peu à la Schueberfouer n'a jamais été chose facile mais cette année les prix risquent d'être encore plus élevés.

Après deux ans de pandémie, ce vendredi aura lieu le lancement de la 680e édition de la Schueberfouer et ce, dans les conditions habituelles préalables à la crise du Covid. Mais cette année, les défis autour de l'inflation et de la crise énergétique seront de la partie.

Cette année, la commune de Luxembourg ne demande pas de redevance de stationnement. Charles Hary, président des forains a expliqué à RTL que c'est la raison pour laquelle ils essayent de rester raisonnables au niveau des prix à la foire. Les forains ne peuvent cependant pas échapper à l'inflation. Il faudra surtout s'attendre à des prix plus élevés aux stands de restauration, mais les manèges devraient être moins touchés. Ce serait en ces temps une évolution normale, comme l'exprime le patron d'un stand de nourriture: "Nous préférerions appliquer les prix de 2019, mais pour que ce soit possible il faut que nos fournisseurs jouent le jeu. Et je peux vous affirmer à 100% que l'huile sera 70, 80, 90% plus chère. Les frites, la mayonnaise, les œufs, la viande - pour n'en citer que quelques-uns, tous sont devenus plus chers. Si les fournisseurs ne peuvent pas nous livrer les marchandises à un prix normal, alors nous ne pouvons pas maintenir nos prix."

La crise de l'énergie est également un enjeu considérable à la foire. Laurent Schwaller, le responsable de la gestion de la foire, explique cependant que beaucoup de choses ont changé ces dernières années: "D'importants efforts ont été fournis à la foire ces dernières années pour économiser de l'énergie. Qu'il s'agisse de LED, de raccordements étanches appropriés pour l'eau ou du gaz, de réels efforts ont été faits par le passé. De toute façon la consommation lors d'une foire, que ce soit en gaz, en électricité ou en eau, est absolument minime si on la compare à la consommation du pays. Ce n'est pas du tout tel qu'on pourrait l'imaginer, la foire ne consomme pas énormément de gaz ou d'eau."

Cette année, la Schueberfouer accueillera ses visiteurs aussi bien les week-ends qu'en semaine jusqu'à 1h du matin. Les nuits gratuites ont été supprimées. Charles Hary voit ces horaires plutôt d'un bon œil. Pour lui, le fait d'ouvrir jusqu'à 2h du matin est épuisant autant pour le personnel que pour les habitants du quartier. Selon Laurent Schwaller, cette décision avait déjà été prise il y a plusieurs années: "C'était une conséquence des derniers debriefings que nous avions menés lors des dernières éditions. Ça n'a rien à voir avec le Covid ou d'autres éléments. Nous avions déjà prévu ce changement pour l'édition de 2020. Nous voulions alors commencer plus tôt en début d'après-midi pour attirer un public plus familial et puis fermer le soir vers 1h du matin."

Les responsables prévoient en tout 2.000.000 de visiteurs sur les 20 jours de foire.

La 680e édition de la Schueberfouer démarre vendredi et durera jusqu'au 7 septembre.