Sur les 4.300 Ukrainiens venus se réfugier au Luxembourg, 1.072 vivent actuellement dans l'une des 17 structures de l'Office National d'Accueil (ONA).

Sur les quelque 45 millions d'Ukrainiens, plus de 10 millions ont dû quitter leur patrie depuis le début de la guerre, il y a  plus de cinq mois. C'est ce qu'estime l'Organisation des Nations Unies pour les réfugiés. Selon les dernières information, il y a actuellement près de 4.300 personnes au Luxembourg qui bénéficient d'un statut de protection temporaire.

Sur ces 4.300 Ukrainiens, 1.072 vivent dans l'une des 17 structures de l'Office National d'Accueil (ONA). Ce sont 168 personnes de moins qu'à la mi-juillet. Les autres, plus de 3 000 réfugiés ukrainiens, ont soit été hébergés par des particuliers, soit ont déjà quitté le pays.

Comme l'a annoncé mi-juillet le ministre des Affaires étrangères du LSAP, Jean Asselborn, il y a actuellement, en plus des réfugiés ukrainiens, 937 personnes bénéficiant d'un statut de protection internationale dans ce pays. Beaucoup d'entre eux viennent de Syrie ou d'Afghanistan.

-> Immigration: Les structures d'accueil de réfugiés quasi saturées au Luxembourg

Récemment de moins en moins de réfugiés sont arrivés au Luxembourg en provenance d'Ukraine. En juillet, il n'y en avait même pas dix par semaine. Environ 100 des 500 lits sont occupés dans la structure de primo-accueil du Kirchberg, où se rendent les réfugiés nouvellement arrivés. Mais aussi des réfugiés qui vivaient chez des particuliers et ne pouvaient plus rester, y sont temporairement hébergés.

Près d'un tiers des quelque 450 lits sont occupés dans les quatre structures d'hébergement d'urgence. Ces personnes sont en attente d'une décision de la Direction de l'immigration ou de leur relogement

700 RÉFUGIÉS DANS LE "BÂTIMENT T"

L'ONA dispose de 12 structures où les réfugiés peuvent vivre plus longtemps. Celles-ci comptent actuellement 826 lits, selon le ministre des Affaires étrangères Jean Asselborn en réponse à RTL. Le "bâtiment T" au Kirchberg (ancien bâtiment de la Cour de justice des Communautés européennes) récemment inauguré, fait également partie de ces structures. Il y a actuellement 156 lits, dont seulement 30 sont encore disponibles. D'autres travaux devraient être achevés d'ici la fin du mois, de sorte qu'il y aura de la place pour près de 700 réfugiés.

Il devrait y avoir de la place pour 500 autres réfugiés dans un hall d'urgence à Contern. Le Conseil de gouvernement a donné son accord et les travaux débuteront dans les prochaines semaines.

Il y a un mois, le ministre des Affaires étrangères a annoncé que les structures pour les réfugiés étaient pleines à 96%. 3.832 personnes de 82 nationalités différentes y ont été hébergées. L'ONA dispose à elle seule de 2.010 lits dont 1.072 sont occupés.

La France a franchi début août le seuil des 100.000 réfugiés ukrainiens.