Les baigneurs ont envahi le lac de la Haute-Sûre dès les premières chaleurs au mois de juin 2022. Le résultat, on le connaît.

Les images des déchets laissés sur les plages de la Haute-Sûre au mois de juin 2022 avaient révolté de nombreux internautes. Près de deux mois plus tard, les autorités luxembourgeoises ont fini par répondre aux questions posées par un député LSAP quelques jours après les faits.

Et d'après les informations relayées par les ministères compétents ce vendredi, plus de six tonnes de déchets ont été ramassées à l'issue du week-end du 18 et 19 juin. Une corvée dont a hérité la brigade d'Esch-sur-Sûre de la Division des ouvrages d'art et de l'Administrations des Ponts et Chaussées.

Pour ce qui est de la mise en décharge, les autorités luxembourgeoises indiquent qu'elle aurait tout de même coûté 1.240 euros. Et c'est sans parler des embouteillages monstres qui ont été engendrés par l'afflux des baigneurs et des "professionnels" du stationnement autour du lac.

Une affluence qui a forcé la police grand-ducale à intervenir sur place. Dans ce contexte, le ministère de la Sécurité intérieure affirme qu'en dehors des infractions au code de la route constatées sur place, 24 procès-verbaux ont été dressés pour des délits divers dans la zone du lac les 18 et 19 juin.

Les autorités ont profité de l'occasion pour rappeler que le ranger du Parc naturel de la Haute-Sûre, très décrié sur les réseaux sociaux, "n'a pas de pouvoir de contrôle" et qu'il ne peut que "sensibiliser" les visiteurs aux comportements à éviter. Pour leur part, les fonctionnaires de l'Administration des ponts et chaussées peuvent dresser des procès-verbaux mais seulement dans le cadre de dégâts causés à la voirie de l'Etat "ou à ses dépendances".