Les refuges pour animaux sont saturés. On pourrait donc penser qu'ils seraient bien contents de se débarrasser de leurs animaux. Cependant, des règles strictes entourent l'adoption.

C'est un problème bien connu: les quatre refuges pour animaux de Gasperich, Schifflange, Dudelange et Esch sont surpeuplés. Surtout depuis la période des vacances, les places sont de plus en plus occupées dans les asiles. La pandémie n’a pas non plus aidé.

Ces derniers temps, de jeunes chiens sont sans cesse abandonnés. Certaines personnes les ont adoptés pendant le confinement ou peu de temps après. Or, maintenant que le télétravail est moins fréquent, les propriétaires sont confrontés à un problème: ils n'ont plus de temps à consacrer à leur bête, ou bien l'animal ne convient tout simplement pas à leur style de vie actuel. Il finit donc dans un refuge animalier.

Il existe même des listes d'attente pour déposer son animal. Au refuge pour animaux de Gasperich, on estime que de nouveaux chiens ne pourront être accueillis qu'en septembre.

VOUS VOULEZ ADOPTER? IL Y A DES RÈGLES À RESPECTER

Malgré le fait qu'ils soient débordés, les refuges ne confient pas les animaux n'importe comment. Chaque chien est examiné attentivement pour voir exactement ce dont il a besoin et son type de caractère.

Ensuite, ils vérifient s'il s'entend bien avec les enfants, les chats et les autres chiens. Toutes ces informations jouent ensuite un rôle lors de son placement.

Si quelqu'un est intéressé par l'animal, le refuge vérifie que le style de vie et la famille conviennent au chien. Cela signifie donc que des adoptions sont parfois refusées.

RTL

Lisa est un chien qui attend une adoption. Mais elle a besoin de se dépenser et ne pourrait pas vivre heureuse en appartement. / © Céline Spithoven/RTL

"Il y a une rumeur selon laquelle on ne pourrait plus adopter un chien à 50 ou 60 ans, mais c'est faux. En revanche, je ne peux pas confier un chien de 50 kilos à une personne qui est déjà âgée et qui ne tient pas bien debout. Cela n'a rien à voir avec l'âge, mais cette personne ne saura tout simplement pas gérer le chien s'il commence à tirer sur la laisse", explique Liliane Ferron, porte-parole du refuge pour animaux de Gasperich.

Des situations similaires ont lieu à l'Association pour la Protection des Animaux Schifflange. "Certains racontent qu'on ne placerait pas de chiens dans des foyers vivant en appartement. Ce n'est pas vrai. Il existe des chiens qui peuvent être heureux en appartement, mais tous les chiens ne sont pas faits pour y vivre", a déclaré Sacha André, président. de l'Association pour la Protection des Animaux Schifflange.

Les gens doivent simplement comprendre que certains chiens ne conviennent pas à certaines personnes. Si les refuges refusent certaines adoptions, c'est pour le bien des animaux et des adoptants. "Nous voulons simplement éviter les problèmes qui ont lieu à la maison après l'adoption et éviter que le chien ne se retrouve de nouveau ici après quelques jours, quelques semaines ou quelques mois", a déclaré Liliane Ferron.

Sasha André pense de toute façon que: "L'apparence doit vraiment être secondaire dans le choix d'un chien. Le caractère, les particularités et savoir comment un chien s'adapte à notre style de vie est beaucoup plus important. Il faut aussi considérer à quel point le chien a besoin d'exercice et de se dépenser."

Voici une série d'adresses utiles si vous souhaitez adopter.

Le reportage en langue luxembourgeoise: