La consommation de gaz naturel doit diminuer de 15% dans l'Union européenne d'ici le 31 mars 2023, c'est l'un des objectifs retenus dans le plan de l'UE.

Le Luxembourg se situe légèrement en dessous du seuil d'émissions qui a été fixé dans le cadre européen, mais c'est encore loin d'être suffisant pour garantir la sécurité de l'approvisionnement énergétique au Grand-Duché à l'avenir. En matière d'économie d'énergie, les communes sont des acteurs importants.

Avec le projet pilote "Naturpark" à Clervaux, le syndicat de communes apporterait sa contribution à l'économie d'énergie et de ressources. Un objectif qu'il s'est fixé depuis 2018/2019. Ici, les appareils de chauffage dans les bâtiments de la région, doivent être utilisés de manière ciblée, quand ils sont vraiment nécessaires, selon Emile Eicher, président du Syvicol.

"Cela signifie, dès que les gens sortent à nouveau, revenir à une température de base, qui peut être d'environ 15 degrés, vous économisez alors une somme d'argent incroyable. La nuit aussi, il est facile d'implanter des systèmes, qui contrôlent ensuite via des capteurs, l'usage des bâtiments ainsi que la consommation, et les adaptent. Au fond, rien d'autre qu'un 'chauffage à la demande'".

"No data no knowledge", dit Emile Eicher. Dans la première étape, il faut recueillir des informations afin de voir les faiblesses et de réagir de manière ciblée. Bien sûr, un tel projet ne serait pas donné.

"Mais vous récupérez cet argent rapidement. Si vous regardez comment c'est dans le domaine de l'éclairage, en quelques années, vous récupérerez l'argent que vous avez investi et après cela, vous économiserez beaucoup. Et si vous regardez les bâtiments publics, vous pouvez facilement économiser jusqu'à 80 %. Il faut seulement avoir le courage de dire, j'éteins les lumières la nuit."

Même dans le secteur privé, il serait possible d'économiser de l'électricité et de l'énergie. Prendre de petites mesures qui ne restreignent pas beaucoup la qualité de vie, quelques nouvelles habitudes pour économiser l'énergie de manière plus consciente, aideraient déjà beaucoup, selon le bourgmestre de Clervaux, Emile Eicher.

"Mais il y a aussi les petites étapes, qui consistent à dire aux gens, en quittant le bureau: veuillez éteindre la lumière, faites un peu d'aération. Je pense qu'il y a beaucoup de gens qui ne savent pas ce que cela signifie, mais qu'ils devraient éteindre le chauffage une fois, aérer brièvement, faire un bon courant d'air, puis rallumer le chauffage. De telles choses sont de très petites étapes, des étapes très simples, qui ne nécessitent pas d'investissement, mais apportent finalement beaucoup de résultats."
 
Le 8 septembre, la Chambre de Commerce, le Syvicol, le ministère de l'Energie et plusieurs autres partenaires organiseront une conférence pour préparer les communes à cette nouvelle situation et aux contraintes qui en découlent. La dimension sociale ne devra pas être oubliée, pour aider les ménages moins favorisés à investir dans le secteur privé.