Le Sommet intermédiaire des exécutifs de la Grande Région s’est tenu ce jeudi à Lunéville. Les exécutifs ont adopté un rapport ambitieux sur les enseignements de la crise sanitaire et les perspectives de coopération.

La ministre luxembourgeoise à la Grande Région Corinne Cahen a déclaré: "nous allons faire entendre notre voix et nous allons, tous ensemble, sensibiliser l’Union européenne sur les spécificités des espaces de vie transfrontaliers. La Grande Région est plus forte et plus unie que jamais pour faire face aux défis que nous rencontrons".

Un autre point à l’ordre du jour du Sommet sous présidence française furent les perspectives de développement de la coopération transfrontalière pour conforter la souveraineté alimentaire, énergétique et industrielle des territoires de la Grande Région.

RTL

© MFAMIGR

GESTION TRANSFRONTALIÈRE DES CRISES

Lors de leur rencontre en octobre 2021, les exécutifs de la Grande Région s’étaient engagés à élaborer un rapport sur la gestion transfrontalière des crises afin de tirer les enseignements de la crise sanitaire Covid-19, de définir les enjeux partagés en cas de situation nouvelle à affronter et de construire une série de recommandations.

Les travaux menés depuis huit mois se sont donc traduits aujourd’hui par l’adoption dudit rapport et le lancement d’un "Appel des exécutifs", texte officiel qui souligne l’absolue nécessité de prendre en considération la réalité des bassins de vie transfrontaliers dans les processus de décision tant au niveau européen qu’au niveau national. Il est en effet primordial d’adapter aux spécificités des territoires les dispositifs qui peuvent être mis en œuvre pour mieux appréhender les situations de crise.

AUTONOMIE ALIMENTAIRE ET CIRCUITS COURTS

La crise sanitaire, et plus récemment le conflit en Ukraine, ont accentué les prises de conscience sur l’urgence de changer nos modes de consommation.

De nombreuses initiatives et échanges existent au niveau de la Grande Région. Il convient de poursuivre sur cette voie et de renforcer les réseaux transfrontaliers d’approvisionnement de produits régionaux de qualité et de saison.

PASSAGE AUX ÉNERGIES VERTES POUR L'INDUSTRIE

La présidence française du Sommet des exécutifs de la Grande Région a placé au cœur de sa feuille de route l’accompagnement vers les grandes mutations actuelles (environnementales, énergétiques, économiques et numériques).

Elle a ainsi prévu d’organiser à l’automne 2022 une réunion ministérielle dédiée aux transformations industrielles, numériques et énergétiques. Il sera question des enjeux d’attractivité de la Grande Région (transformation des processus industriels, meilleure intégration des chaînes de valeur, relocalisations, compétitivité internationale, etc.) et de développement socio-économique des filières industrielles, en particulier celle de l’automobile (emploi, qualifications). L’ambition est de participer à la décarbonation des industries fortement consommatrices d’énergie et d’anticiper la sortie du moteur thermique pour accompagner la transition vers l’électrique et l’hydrogène.