Une manifestation était organisée ce mardi pour protester contre la décision de la Cour suprême des États-Unis, vendredi dernier, de révoquer le droit fédéral à l'avortement.

En vertu de cette décision de la Cour suprême, il appartient désormais à chacun des 50 Etats américains de se prononcer sur le droit à l'avortement.

RTL

© Domingos Oliveira

Les médecins qui pratiqueront des avortements en dépit de l'interdiction, encourront de longues peines d'emprisonnement. Sans attendre, le Missouri, l'Arkansas, le Kentucky et la Louisiane ont interdit l'avortement - même en cas de viol ou d'inceste, aucune exception ne peut être faite.

Ce serait un énorme retour en arrière pour le droit à l'avortement, non seulement aux États-Unis mais dans le monde entier. C'est pour cette raison que le Planning familial,  le Centre d'information femmes et genres, le Conseil national des Femmes et la plateforme JIF organisent un sit-in devant l'ambassade américaine ce mardi à 12h30.

Environ 150 personnes de tous horizons se sont rassemblées devant le bâtiment, en présence de la police, avant de s'asseoir afin de contester cette décision prise par la Cour suprême américaine.

RTL