Pour cette nouvelle Fête nationale, la première pleinement fêtée depuis 2019, le Premier ministre a adressé un message de remerciement aux résidents du pays et aux frontaliers.

"C'est une tradition luxembourgeoise de se réunir la veille de la Fête nationale et de passer cette soirée en compagnie de ses proches, de ses amis, de ses voisins et de ses concitoyens. Et si cette année nous pouvons à nouveau honorer cette tradition, c'est avant tout grâce à vous, chers concitoyennes et concitoyens."

Tout en rappelant que le coronavirus n'a pas disparu - et contamine encore de nombreuses personnes - il s'est montré optimiste avant les prochains mois et un possible rebond épidémique en fin d'année: "nous sommes également bien préparés pour l'automne et l'hiver à venir".

C'est désormais la guerre en Ukraine qui occupe une partie de son esprit et de son agenda. Mais selon lui, cette crise a contribué à resserrer les liens entre Européens"L’Europe s’est rapprochée et est aujourd’hui plus unie que jamais. Le Luxembourg occupe une position solide au sein d’une Europe forte."

"Je suis fier d’être le Premier ministre d’un pays, dont les citoyens ne font pas seulement preuve de solidarité entre eux, mais aussi envers des personnes venues d’ailleurs, qui ont besoin de notre aide" a-t-il poursuivi, avant de rappeler l'effort du gouvernement pour protéger le pouvoir d'achat.

Il a conclu son message par des remerciements aux frontaliers. "Sans les milliers de personnes qui traversent la frontière chaque jour pour venir travailler chez nous, notre système de santé se serait littéralement effondré pendant la pandémie. Chaque habitant du Luxembourg comme tous nos frontaliers contribuent au modèle de réussite luxembourgeois. Je vous en remercie de tout cœur !"

L'INTÉGRALITÉ DU MESSAGE DE XAVIER BETTEL

Chers concitoyennes et concitoyens,

Demain sera la première fois en trois ans que nous pourrons de nouveau célébrer la Fête nationale comme nous en avions l'habitude. C'est une tradition luxembourgeoise de se réunir la veille de la Fête nationale et de passer cette soirée en compagnie de ses proches, de ses amis, de ses voisins et de ses concitoyens.

Et si cette année nous pouvons à nouveau honorer cette tradition, c'est avant tout grâce à vous, chers concitoyennes et concitoyens.

La solidarité dont vous avez fait preuve à l'égard de vos prochains au cours des deux dernières années nous a aidés à venir à bout du coronavirus. Certes, le virus n’a pas encore complètement disparu. Mais à force d'efforts collectifs, nous sommes parvenus, en tant que société, à maîtriser cette pandémie de manière à pouvoir vivre aujourd'hui avec le virus, sans risquer de surcharger notre système de santé. Et nous sommes également bien préparés pour l'automne et l'hiver à venir.

La Fête nationale n'est pas seulement une journée de célébration, mais aussi une occasion de commémoration. Nous rendons hommage à celles et ceux qui ont sacrifié leur vie, souvent en défendant notre pays, nos valeurs, notre liberté.

Au cours des deux dernières années, nous avons perdu à jamais beaucoup de personnes qui nous étaient chères. Chaque décès est un décès de trop. Aujourd'hui et demain, nous pensons donc aussi à tous ceux qui nous ont quittés, ainsi qu'à leurs familles. Et nous remercions toutes les personnes qui, depuis des mois, s’investissent sans relâche pour notre santé.

Chers concitoyennes et concitoyens,

Ces dernières semaines, beaucoup d’entre nous ont eu l’impression d’être plongés quelques décennies en arrière, à une époque sombre de notre histoire. En plein cœur de l'Europe, une guerre fait actuellement rage et nous rappelle de très mauvais souvenirs.

La guerre en Ukraine nous concerne tous. Non seulement à cause de notre histoire, mais aussi parce que le peuple ukrainien se bat pour des valeurs que nous portons haut et célébrons à chaque Fête nationale : celles de la paix, de la liberté et de l’indépendance.

Il est de notre devoir de venir en aide au peuple en Ukraine. Dès le premier jour, le Luxembourg a participé aux initiatives d’aide en faveur de l’Ukraine et a soutenu les sanctions adoptées à l’encontre de la Russie. L’Europe s’est rapprochée et est aujourd’hui plus unie que jamais. Le Luxembourg occupe une position solide au sein d’une Europe forte. Nous continuerons à soutenir le peuple ukrainien jusqu'à ce que les injustices et la souffrance en Ukraine cessent.

Chers concitoyennes et concitoyens,

Je suis fier d’être le Premier ministre d’un pays, dont les citoyens ne font pas seulement preuve de solidarité entre eux, mais aussi envers des personnes venues d’ailleurs, qui ont besoin de notre aide. Des personnes, qui, craignant pour leur vie, ont été contraintes de quitter leur patrie. Des personnes dont toute l’existence est littéralement en ruine d’un moment à l’autre.

La vague de solidarité vis-à-vis des réfugiés ukrainiens m'a beaucoup ému. Les nombreux volontaires qui accueillent des familles entières chez eux. Ces associations, écoles et initiatives individuelles qui organisent des collectes de fonds.

Je tiens ainsi particulièrement à exprimer ma reconnaissance à toutes ces personnes - à vous tous, chers concitoyens et concitoyennes - et je vous témoigne mon plus profond respect. Je suis conscient que la guerre en Ukraine a aussi des conséquences pour vous tous.

La flambée des prix, notamment dans le domaine de l’énergie, est une réalité qui affecte beaucoup de personnes au quotidien. La paix en Europe et la défense de nos valeurs ont un prix. Mais ce prix ne doit pas être payé par toutes celles et ceux qui avaient déjà des difficultés à joindre les deux bouts avant la guerre.

Et là encore, nous faisons preuve de solidarité. Le "Solidaritéitspak" est le résultat d'une tripartite et d'un dialogue social ayant prouvé une fois de plus qu'il fonctionnait. Même en ces temps difficiles, le dialogue social est le garant de notre prospérité et de notre État social.

Chers concitoyennes et concitoyens,

Je suis conscient que ces dernières années n'ont pas été évidentes. Nous vivons une période de grandes incertitudes et de grands défis. La lutte contre le changement climatique fait partie des défis qui ne doivent en aucun cas tomber dans l'oubli, indépendamment de tout ce qui peut se produire dans le monde.

Notre Fête nationale est l'occasion de se rappeler que le peuple luxembourgeois a déjà su faire face à de nombreuses périodes difficiles. Chaque fois que nous avons su rester soudés en tant que peuple, notre pays est ressorti plus fort de ces crises. Abordons notre avenir ensemble, avec détermination, solidarité et optimisme.

Chers concitoyennes et concitoyens,

Le Luxembourg est un pays qui accueille des ressortissants de toutes les nations, qui y cohabitent et y travaillent pacifiquement. Notre ouverture sur le monde reste notre meilleur atout et constitue l’une des bases indispensables à la pérennité de notre pays. La pandémie nous en a apporté une nouvelle preuve évidente. Sans les milliers de personnes qui traversent la frontière chaque jour pour venir travailler chez nous, notre système de santé se serait littéralement effondré pendant la pandémie. Chaque habitant du Luxembourg comme tous nos frontaliers contribuent au modèle de réussite luxembourgeois. Je vous en remercie de tout cœur !

Il me reste à vous souhaiter, au nom du gouvernement et en mon nom personnel, une belle Fête nationale et de beaux moments en présence de celles et ceux qui vous sont chers.

Vive notre Grand-Duc

Vive la famille grand-ducale

Vive le petit Prince Charles

Et Vive notre pays