Le ministre de la Mobilité et des Travaux publics François Bausch a fourni quelques explications concernant le marché du logement au Luxembourg dans sa réponse à une question parlementaire de Sven Clement (Pirates).

Ce dernier a basé sa question sur une enquête du Conseil de la Concurrence qui laissait penser qu'une grande partie des appels d'offres étaient remportés par un petit nombre de sociétés, ce qui ferait grimper les prix pour les contribuables.

Le ministre n'est pas du même avis: il pense qu'un risque d'oligopole (type de marché qui se caractérise par une forte demande et seulement quelques offreurs, NDLR) n'existe pas. Selon lui, un appel à candidatures devrait attirer une trentaine de bureaux d'architecture, une douzaine de bureaux d'ingénieurs dans le génie civil tout comme dans la technologie, ce qui montre bien que la concurrence existe bien sur le marché.

Il précise néanmoins que le nombre de bureaux a effectivement diminué ces derniers temps mais leur taille a augmenté, ce qui leur permettrait cependant d'avoir les compétences nécessaires pour des projets d'envergure.

RTL