C'est sans masque Covid et "tous ensemble", comme l'espérait le Grand-Duc Henri il y a un an, que sera célébrée la Fête nationale ce 23 juin 2022. Une date anniversaire immuable depuis 60 ans seulement et une fête devenue vraiment populaire, il y a peu.

Ce 23 juin, le Luxembourg tout entier célèbre un anniversaire. Celui de son grand-duc. Le chef de l'État est mis à l'honneur. Et pourtant l'actuel grand-duc Henri n'est pas né un 23 juin, mais le 16 avril 1955! Il a fêté ses 67 ans il y a un peu plus de deux mois.

Ce que nous appelons aujourd'hui communément la "Fête nationale" a toujours été "la fête de l'anniversaire du souverain, déjà sous l'Ancien régime", assure Michel Pauly, professeur émérite en histoire transnationale luxembourgeoise et auteur de "Histoire du Luxembourg".

À regarder de près l'histoire de la monarchie luxembourgeoise, force est de constater qu'aucun souverain est né un 23 juin en réalité! Mais la grande-duchesse Charlotte, la grand-mère d'Henri, était née un 23 janvier. Le 23 janvier 1896. La fête nationale a été célébrée à cette date, en plein hiver donc, durant 42 ans.

RTL

© René Scho / RTL

Et en 1962, "c'est pour des raisons climatiques tout simplement qu'elle a été déplacée au 23 juin, même si ça l'arrangeait bien parce que pour le grand-duc Jean, qui lui succéda deux ans plus tard, c'était la fête de son saint patron", explique Michel Pauly. Comme les grands-ducs Jean et son fils Henri, n'y ont pas touché, Voilà donc 60 ans que le Luxembourg fête le 23 juin.

Ce n'est qu'en 1947 que le jour de la Fête nationale est officiellement devenu un jour férié au Luxembourg !

Au fil du temps, la fête de l'anniversaire du souverain s'est muée en fête nationale. "Je pense que l'année culturelle 1995 a fait bouger les choses. Claude Frisoni et Lucien Elsen en ont vraiment fait une fête populaire", estime avec le recul l'historien, en faisait référence à la grande fête pour la jeunesse qui s'était déroulée en partie dans la rue du Saint-Esprit.

RTL

© RTL

C'est donc au moment où Luxembourg a été "ville européenne de la Culture" que "c'est devenu une fête vraiment adoptée par le peuple et notamment par les jeunes, qui jusque-là étaient beaucoup moins impliqués dans cette fête, sauf qu'ils étaient forcés de défiler à la retraite aux flambeaux parce que leurs associations ne recevaient de subsides que s'ils participaient. C'est alors devenu une fête populaire avec de la musique jeune". Désormais c'est vraiment toute la population qui participe à la Fête nationale.

LE VOEU CHER AU GRAND-DUC SE RÉALISE

Lors de son discours prononcé au monument national de la Solidarité luxembourgeoise l'an passé, le grand-duc Henri avait parlé du Covid-19 qui "a changé notre monde de façon radicale" et souligné le fait que "la nation a fait preuve de solidarité, de résilience et de patience, dans l'intérêt commun".

Une minute de silence avait été observée en mémoire des plus de 800 personnes décédées alors du Covid au Luxembourg. Le souverain avait toutefois entretenu l'espoir de voir des jours meilleurs et surtout de fêter "tous ensemble". Le Covid n'est pas encore complètement oublié au Luxembourg (qui s'approche de la barre des 1.100 décès), mais la Fête nationale sera, pour la première fois depuis deux ans, à nouveau une fête populaire.