Protéger ses paysages et leur diversité semble être un point fort du Luxembourg: personne ne fait mieux en Europe !

Avec son programme Natura 2000, l'Union européenne a "le plus grand réseau de zone protégée dans le monde". Selon Eurostat, plus de 27.000 zones terrestres et marines bénéficient d'un statut particulier. S'y ajoutent encore des directives nationales, portant à 1,1 million de km² la surface protégée en Europe. C'est un quart de la surface de l'UE.

Certains pays protègent déjà une grande partie de leur territoire. D'après le statisticien européen, le Luxembourg se distingue en la matière: 52% du pays était protégé en 2021. Loin devant la Bulgarie et la Slovénie (41% environ).

"Le but principal [du réseau Natura 2000] est de favoriser le maintien de la biodiversité tout en tenant compte des exigences écologiques, économiques, sociales, culturelles et régionales" peut-on lire en préambule des plans de gestion des zones Natura 2000 luxembourgeoises. "[Il] contribue à l’objectif général d’un développement durable ; le maintien de cette biodiversité peut, dans certains cas, requérir le maintien, voire l’encouragement d’activités humaines."

L'Administration de l'Environnement liste ici la zones protégées. Comme la vallée supérieure de la Sûre et le lac du barrage, les pelouses calcaires de Junglinster ou le bois de Bettembourg. De quoi rappeler qu'en dépit de ses grands projets immobiliers ou d'infrastructures, le Luxembourg n'est pas couvert de béton.

À l'inverse, ce sont deux pays pourtant connus pour leurs grands espaces verts qui sont à la traîne: l'Irlande et la Suède (14%) et la Finlande (13%).