Au Grand-Duché, les cinémas Kinepolis retrouvent des chiffres de fréquentation encourageants, même si ceux datant d'avant la crise du covid sont encore loin d'être atteints.

Les salles obscures retrouvent quelques couleurs. Au Luxembourg, 133.157 clients se sont retrouvés dans les cinémas Kinepolis durant le premier trimestre 2022, a communiqué le groupe. Certes, c'est encore loin des 238.305 visiteurs enregistrés lors du premier trimestre 2019, avant que le covid ne se répande dans le monde entier plusieurs mois plus tard.

Mais c'est beaucoup mieux que lors du premier trimestre 2021, une période amputée de deux semaines d'exploitation (les cinémas avaient rouvert le 13 janvier) et soumise à des mesures sanitaires alors que les premiers variants du covid faisaient rage. Au plus fort de la crise, au premier trimestre 2021, seulement 45.453 entrées avaient alors été enregistrées.

Entre le premier trimestre 2021 et celui de 2022, les cinémas luxembourgeois du groupe Kinepolis (Kirchberg, Belval et Utopia) ont donc enregistré quasiment trois fois plus de clients.

Selon nos calculs, ils ont atteint, en ce début d'année 2022, 56% du chiffre atteint à l'époque pré-covid, au début de l'année 2019. Il va donc encore falloir faire preuve de patience avant de retrouver la fréquentation d'il y a trois ans. Mais les chiffres ont été boostés avec la suppression des dernières mesures sanitaires. "Pour rappel nous avions basculé sur un régime 2G+ du 25 décembre 2021 au 11 février 2022, ce qui était très contraignant pour nos activités. A partir du 12 février, les restrictions furent allégées vers un 3G pour finalement être complétement suspendues seulement à partir du 11 mars 2022" souligne justement Christophe Eyssartier, responsable des cinémas Kinepolis au Luxembourg.

D'ailleurs, les amateurs de films ont été plus nombreux lors des vacances de Pâques 2022 que trois années plus tôt, avant le covid, assure Christophe Eyssartier. La preuve que les cinéphiles avaient hâte de retrouver les salles obscures.

Le top 3 des films durant le premier trimestre est trusté par Spider-Man : No Way Home (sorti en décembre dernier), The Batman (2 mars) et Uncharted (16 février), adapté d'un célèbre jeu vidéo. Plus aucun de ces films n'est aujourd'hui à l'affiche.

TOP GUN MAVERICK ET D'AUTRES BLOCKBUSTERS

Après ces trois blockbusters, les cinémas luxembourgeois misent sur d'autres pour accroître puis stabiliser leur fréquentation. Le dernier Marvel, Doctor Strange in the Multiverse of Madness, est un succès depuis sa sortie en salle le 6 mai dernier: il a récolté 688 millions de dollars dans le monde, même s'il est déjà en perte de vitesse. Top Gun Maverick (24 mai), Jurassic World Dominion (10 juin) et Buzz L'éclair (17 juin) devraient encore booster les ventes, espère-t-on du côté de Kinepolis Luxembourg. "Top Gun et Jurassic World sont des films qui s’adressent à un très large public et qui peuvent inciter ceux qui n’ont pas encore repris le chemin vers le cinéma à le retrouver" escompte le responsable des cinémas Kinépolis au Luxembourg.

Difficile, en revanche, de prévoir le moment où la fréquentation des cinémas retrouvera son niveau d'avant-crise. Alors, pour ne pas souffrir d'une reprise trop poussive, le groupe a mis en place "un ensemble d’optimisations et d’innovations permettant d’économiser des coûts et de travailler d’une manière plus efficace", combinées à "une approche plus offensive". En bref, Christophe Eyssartier est confiant: "nous sommes persuadés d’être bien armés pour l’avenir".