Le ministère de l'Environnement confirme que dans la réserve naturelle "Haff Réimech" près de Remerschen, des tortues ont été capturées avec des "pièges à tortues" et ensuite euthanasiées.

Comme l'explique la ministre de l'Environnement, Joëlle Welfring, en réponse à une question parlementaire du député des Piraten, Marc Goergen, 72 tortues ont été euthanasiées par un vétérinaire, parce qu'il s'agit d'une espèce de tortue qui figure sur la liste des espèces exotiques envahissantes, précisément de la "Trachemys scripta".

Les Etats membres de l'Union européenne ont l'obligation d'entreprendre des actions contre ces espèces, car elles sont préjudiciables pour la faune et la flore locales. Le triton crêté et ses têtards, par exemple, sont menacés par ces tortues.

Après concertation entre le ministère de l'Environnement, du Climat et du Développement durable, l'Administration de la Nature et l'Administration des services vétérinaires, il a été examiné quelle serait pour le Luxembourg la meilleure méthode de procéder, la plus respectueuse des animaux. Il a été décidé de les capturer avec une plateforme flottante et ensuite de les euthanasier. C'est la méthode qui a été appliquée.

Il n'aurait pas été possible de conserver ces tortues dans un sanctuaire car elles seraient trop nombreuses et qu'elles peuvent vivre plus de 30 ans, précise encore la ministre.

Le ministère de l'Environnement présume que ces tortues ont été abandonnées dans la réserve naturelle par des particuliers, qui ne pouvaient ou ne voulaient plus les garder à leur domicile.