Ce mercredi c'était le premier jour officiel de la deuxième visite d'Etat du Grand-Duc Henri et de la Grande-Duchesse Marie-Thérèse au Portugal. Ils sont accompagnés de quatre ministres.

Selon le protocole de la Cour grand-ducale, une deuxième visite d'État dans le même pays serait quasiment interdite, a déclaré le Grand-Duc mercredi matin, mais comme les relations entre le Luxembourg et le Portugal sont excellentes, la règle a été volontiers contournée.

Le grand-duc Henri et la grande-duchesse Marie-Thérèse ont été reçus ce mercredi par le président portugais au palais de Belém à Lisbonne. Marcelo Rebelo de Sousa, qui a pris ses fonctions en mars 2016 effectue son deuxième mandat. En mai 2017, il était venu en visite d'État au Luxembourg. Le président portugais Marcelo Rebelo de Sousa a noué une amitié étroite et personnelle avec la Cour grand-ducale.

-> À lire également: Le programme de la visite officielle

Dans son allocution, le Grand-Duc a souligné la réussite des immigrés portugais au Luxembourg, qui sont aujourd'hui actifs dans de nombreux secteurs et occupent également des postes de direction.

Avant l'entretien au palais présidentiel, le couple grand-ducal et les ministres luxembourgeois ont été officiellement accueillis à la "Praça do Império". À l'arrivée du président portugais, environ 120 hommes de l'armée, de la marine et de l'armée de l'air étaient présents, ainsi que de la musique militaire. Dans le cadre de la cérémonie d'accueil, 21 coups de canon ont été tirés.

Après le départ de l'armée, une gerbe a été déposée dans l'église de Santa Maria de Bélem, tandis que des chevaux se tenaient devant l'édifice.