Proche de la frontière belge, le centre commercial Pall Center poursuit sa reconversion verte avec des produits locaux en tentant d'éviter un maximum les grandes marques plus industrielles.

Comme l'ont reporté nos confrères de La Meuse, les clients qui souhaitent accompagner leur repas d'une boisson de la marque américaine au restaurant L'Orangerie à Oberpallen risquent d'être déçus.

Mais cela ne semble pas déranger la directrice et propriétaire des lieux, l'ancienne députée déi Gréng Christianne Wickler: "si cela ne tenait qu'à moi, je prendrais un tournant radical, mais les clients risquent de ne pas suivre, donc on y va progressivement. Nous allons retirer Coca-Cola de la carte de notre restaurant L'Orangerie, mais on peut encore en acheter dans le supermarché", confie-t-elle à La Meuse dans son édition consacrée au sud de la Belgique et aux régions limitrophes.

Un changement qui s'inscrit clairement dans une démarche plus durable, locale et saine, comme le défend la directrice de la chaîne qui comporte plusieurs enseignes à travers le Grand-Duché et qui vient également d'acquérir les supermarchés Alima.

La crise liée au Covid n'y est peut-être pas pour rien non plus, puisque la clientèle se tourne désormais vers des aliments et des vêtements issus d'une production davantage régionale. Remplir son caddie peut alors se révéler plus onéreux, mais les clients semblent également ressentir les bienfaits d'une meilleure alimentation. Le choix des produits proposés à la vente est issu d'une mûre réflexion et d'une analyse assez profonde du fournisseur.

Une tâche risquée mais qui tient à cœur à cette redoutable businesswoman qui n'a pas peur d'imposer son style et ses choix au sein de ses établissements et précise "ne pas vouloir éduquer la clientèle, mais plutôt proposer une alternative et montrer qu'il est possible de consommer autrement".