Au cours de ces dix dernières années, le nombre d’inscrits aux cours de luxembourgeois n’a cessé d’augmenter. Face à cette demande croissante, l’Institut national des langues s’apprête à lancer une nouvelle plateforme d’apprentissage.

Que ce soit pour trouver du travail, acquérir la nationalité ou tout simplement pour mieux s'intégrer dans la culture grand-ducale, l'apprentissage du luxembourgeois est parfois un passage obligé.

UN ENGOUEMENT CROISSANT 

Ces dernières années, le nombre de participants aux cours de luxembourgeois a plus que doublé. Si l'année académique 2011-2012 comptabilisait 2.614 inscrits, ils étaient 5.681 en 2021-2022. Un engouement pour l’apprentissage de la langue provenant aussi de l’étranger.

Pourtant, si l'État luxembourgeois cumule les initiatives afin de répondre au mieux à cette demande croissante, l'apprentissage de la langue en autodidacte n’était jusqu'à présent pas vraiment possible. Les outils existants proposent en effet des formules soit payantes, soit fortement limitées.

UNE NOUVELLE PLATEFORME POUR LA RENTRÉE 

Mais ce problème pourrait bientôt être résolu.  «Lëtzebuergesch léieren online», la plateforme développée par l’Institut national des langues, devrait être lancée à la rentrée 2022-2023. Avec une interface disponible en plusieurs langues et notamment en anglais, son but est de rendre accessible l’apprentissage du luxembourgeois dans le monde entier.

Des modules de niveau A1 et A2 y seront initialement proposés, puis l'offre sera graduellement étoffée. La plateforme permettra un apprentissage formel (vocabulaire, grammaire, prononciation, etc.) et informel (actualités, vie culturelle, etc.). Des modules spécialisés proposant des sujets académiques et professionnels seront également mis à disposition.

PROMOTION DE LA LANGUE

Rappelons qu'en 2018, le gouvernement lançait une stratégie à long terme de promotion de la langue, visant à renforcer le rôle du luxembourgeois dans la société luxembourgeoise. Plusieurs initiatives voyaient ainsi le jour, comme la création d'un centre national pour la langue.

Tandis que des cours de luxembourgeois étaient proposés aux travailleurs frontaliers de certains secteurs, une introduction à la langue était mise en place dans des écoles professionnelles de l’Académie Nancy-Metz.

En février 2022, une formation d’une semaine était proposée par l’ambassade du Luxembourg à Paris. Au vu de son succès,  le gouvernement luxembourgeois devrait proposer davantage de collaborations de ce genre à l’avenir.