Une "grande manifestation" syndicale s'est déroulée dimanche matin à Luxembourg-Ville. L'OGBL a choisi la fête du Travail pour protester contre la "manipulation de l'index".

L'OGBL est revenu à la charge ce dimanche. Après avoirrefusé de signer l'accord tripartite à la fin du mois de mars puis fustigé les mesures mises en place par le gouvernement, le syndicat a lancé un appel à manifester ce dimanche 1er mai.

La "grande manifestation pour l'index" est partie de la gare de Luxembourg vers 10h pour rallier l'abbaye de Neumünster dans le Grund en fin de matinée.

La présidente de l'OGBL a donné son traditionnel discours du 1er mai dans le Grund. Un discours qui s'est déroulé devant près de 2.500 manifestants d'après la police.

"Nous marquons un signal fort au gouvernement et au patronat" a déclaré Nora Back devant une foule armée de sifflets. Elle a affirmé  que l'OGBL était le seul syndicat "à défendre les intérêts de tous les travailleurs et des retraités".

La présidente a martelé que son syndicat n'avait pas l'intention de "se laisser faire". "Nous allons leur montrer que l'OGBL n'est pas isolé. Parce que nous sommes des syndicalistes. Parce que c'est notre devoir de dire non au démantèlement social", a-t-elle lâché.

Rappelons que l'OGBL s'est formellement opposé à ce qu'il décrit comme "une manipulation de l'index" suite à l'annonce du report de la tranche prévue en août.

Le syndicat a d'ailleurs publié une liste des revendications syndicales lors de la tripartite en indiquant celles qui avaient été satisfaites et celles qui ne l'avaient pas été.