Beaucoup de personnes se rendent actuellement dans les pharmacies du Luxembourg pour essayer d'obtenir des comprimés d'iode. Mais "on n'a aucun stock" rappelle le président du syndicat des pharmaciens.

"Ces derniers jours, beaucoup de personnes ont essayé de se procurer des comprimés d’iodures de potassium dans les pharmacies et dans les communes" rapporte le gouvernement dans un communiqué ce mercredi.

La raison? "Le conflit en Ukraine" évidemment, rapporte Alain de Bourcy, le président du syndicat des pharmaciens luxembourgeois, contacté par RTL 5Minutes. Il ne s'agit pas non plus d'un raz-de-marée de clients, nuance-t-il, mais la demande est bien là. "Les gens s'inquiètent d'un accident nucléaire lors de ce conflit, ou si jamais une bombe tombe sur Tchernobyl". Certains veulent donc acheter de façon préventive des comprimés d'iode (qui ont une action contre certains effets d'une irradiation nucléaire, lire ci-dessous)

Mais ces clients viennent en pharmacie pour rien, car "on n'a aucun stock" de ces comprimés, rappelle Alain De Bourcy. "Ce ne sont pas des médicaments que les pharmacies peuvent acheter chez les grossistes, c'est une production spéciale, avec des emballages particuliers, car ils sont distribués par le ministère de la santé normalement." Et la dernière distribution de ces comprimés par le ministère doit remonter à près de 10 ans, selon lui.

D'ailleurs, ceux qui ont déjà des comprimés peuvent les garder, car "ils sont très stables, ils se conservent bien plusieurs années sans soucis, donc il n'y a pas de raison d'en distribuer tous les ans".

LE COMMUNIQUÉ DU GOUVERNEMENT

La Direction de la santé a donc tenu à réagir pour rappeler aux citoyens qu'il ne sert à rien de prendre ces comprimés. Elle rappelle que la "prise de comprimés d’iodure de potassium est exclusivement indiquée en cas d’un accident d’une centrale nucléaire et sur instruction des autorités."

"Pris au bon moment, la prise de comprimés permet de réduire ou d’empêcher l’absorption de l’iode-131 radioactif émis par la centrale accidentée. (NDLR: La prise de comprimés d'iodure de potassium est une mesure particulièrement efficace pour protéger la thyroïde en général et celle des enfants et des adolescents en particulier. L’exposition excessive à l’iode radioactif est en effet susceptible de provoquer un cancer de la thyroïde.). Une telle mesure protectrice peut s’avérer nécessaire en fonction de la gravité de l’accident et des conditions météorologiques jusqu’à des distances de quelques dizaines de kilomètres."

"Pour d’autres scénarios, qui se dérouleraient soit à des distances plus élevées ou qui concerneraient d’autres types installations, la prise de comprimés d’iodure de potassium n’offre pas de protection"

Plus d’informations sont disponibles sur le site: www.infocrise.lu.