En janvier 2021, un jeune homme de 18 ans était mortellement poignardé à Bonnevoie. Peu de temps après les faits, deux mineurs étaient arrêtés.

Des bougies et des fleurs fraîches déposées dans la Cour du Couvent à Bonnevoie, là où il y a un an, Rafael, 18 ans, a été mortellement poignardé par deux mineurs en pleine rue. Les auteurs présumés étaient à l'époque âgés de 15 et 17 ans.

La mort de l'adolescent avait suscité de nombreuses réactions politiques, tant au niveau local qu'au niveau national. Des réformes sont en cours.

L'influence des réseaux sociaux tels que Snapchat avait été critiquée. L'impact du confinement sur les jeunes avait été souligné. Des questions s'étaient posées sur le rôle des parents, de la famille, de l'école. La violence en général dans notre société avait fait l'objet de discussions, tout comme l'isolement social.

12 mois plus tard, l'enquête se poursuit

L'instruction n'est pas encore close. Des vérifications et diverses expertises prendraient beaucoup de temps. Le juge d'instruction doit attendre les rapports avant de pouvoir tirer ses conclusions.

Dans une affaire si grave, deux juges sont en charge. Au niveau des faits, un juge d'instruction enquête à charge et à décharge. Et un juge de la jeunesse est chargé du suivi du mineur et de sa famille. Pour des faits graves, un mineur de plus de 16 ans peut être poursuivi pénalement comme un adulte. On n'en est pas encore là dans le dossier du meurtre de Rafael.

En ce qui concerne les deux auteurs présumés, les autorités judiciaires ont précisé que l'un d'eux est toujours à l'Unité de sécurité (Unisec) de Dreiborn. L'autre est en liberté, mais toujours très étroitement encadré.

A lire aussi:
- Mardi soir à Bonnevoie: Un jeune homme a été mortellement poignardé, deux mineurs arrêtés
- Jeune homme poignardé à Bonnevoie: Un des auteurs présumés du meurtre a été libéré
- Drame de Bonnevoie: Que faire contre la violence des jeunes ?

Le reportage en luxembourgeois de nos collègues de RTL: