Plusieurs milliers de nouvelles infections par jour, les experts avaient annoncé d'énormes chiffres il y a un mois, et c'est exactement ce qui est en train de se produire.

La direction de la Santé a confirmé 3.064 nouveaux cas jeudi soir, mais il en manque encore au moins 1.000. "Le service de traçage des contacts doit plutôt traiter 4.000 cas", selon le Dr Joël Mossong jeudi soir dans un Facebook live lors duquel les spectateurs pouvaient poser toutes leurs questions à l'épidémiologiste ainsi qu'au virologue de la Santé, le Dr Thomas Dentzer. Les statistiques sont moins élevées qu'en réalité car le Luxembourg n'y incorpore plus les frontaliers depuis plusieurs mois.

La vitesse à laquelle le variant Omicron s'est propagé au Luxembourg a vraiment surpris les experts. Les deux dernières semaines de décembre, il a complètement surclassé le variant Delta.

-> Variant Omicron: Le Luxembourg doit se préparer à une courte mais forte vague 

Les personnes qui n'ont pas encore reçu leur dose booster, n'ont pratiquement aucune protection face à une infection, "car il s'agit presque d'un nouveau virus. Omicron peut carrément contourner l'immunité acquise lors d'une précédente infection ou de la vaccination", selon le Dr Joël Mossong qui précise que cette immunité, même avec seulement deux doses de vaccin, protège encore contre les formes graves de la maladie.

10.000 TESTS PCR PAR JOUR

"Si nous avions eu 4.000 infections en octobre 2020, les hôpitaux n'auraient pas pu suivre, mais la situation actuelle est tout à fait différente avec 15 patients en soins intensifs", relativise le Dr Thomas Dentzer. Son collège précise que "10 à 15 pourcents des cas infectés par Omicron avaient déjà été contaminés par un autre variant auparavant, c'est beaucoup plus fréquent qu'avant".

Le booster est pratiquement la seule solution pour se protéger contre une infection par Omicron, ont à nouveau clarifié les experts Joël Mossong et Thomas Dentzer lors de leur intervention jeudi soir.

Sans le rappel, il est difficile de ne pas se retrouver dans les statistiques de la Santé. Le nombre de nouvelles infections ne va pas grimper à l'infini puisque les capacités de dépistage sont limitées. Les laboratoires réalisent de nos jours environ 10.000 tests PCR par jour au Luxembourg.