Une centaine de manifestants se sont regroupés devant la gare de Luxembourg-Ville, samedi après-midi, d'où est partie une manifestation contre les mesures sanitaires. Mais elle a vite été encadrée par la police...

Selon nos constatations sur place, environ 350 personnes ont répondu à l'appel d'un nouveau jour de manifestation contre les mesures sanitaires décrétées par le gouvernement. Ce samedi 15 janvier, le CovidCheck 3G est devenu obligatoire au travail.

La police a laissé partir les manifestants de la Gare mais les ont bloqué vers 14h30 quelques mètres plus loin, rue de la Liberté, près de la Place de Paris. Les esprits se sont échauffés: quelques manifestants ont tenté de forcer le barrage de la police, sans succès. La situation est restée tendue car les manifestants étaient bloqués de toute part.

"Réveillons-nous avant que nos enfants aient honte de nous" pouvait-on lire sur une pancarte. "Liberté, Vérité" affichait une autre. La police a chargé à plusieurs reprises. Vers 15h45, il ne restait qu'aux alentours de 150 manifestants.

Vers 16h30, alors que la luminosité diminuait, la police a laissé partir une dizaine de personnes tous les quarts d'heure. Chacune a dû montrer une pièce d'identité. La tension a baissé d'un cran, néanmoins, la police a agi rapidement dès qu'un manifestant tentait une action... Vers 17h, il ne restait qu'une centaine de manifestants pour le double de policiers, selon nos estimations.

Vers 18h, seule une cinquantaine de manifestants étaient encore sur place. La police continuait de laisser partir quelques-uns d'entre eux, toutes les dix minutes, pour éviter les débordements.

UNE TRENTAINE D'INTERPELLATIONS

Vers 19h10, le "confinement" de la manifestation à l’Avenue de la Liberté a été levé, note la police.

Au total, une trentaine de personnes ont été interpellées dans le cadre de la manifestation. "Dans 16 cas, des procédures judiciaires ont été entamées, entre autres pour les faits suivants : rébellions ou lancement d’engins pyrotechniques en direction des agents de police."

La Police continuera à assurer une présence au Centre-ville tout au long de la soirée.