Un document de synthèse du gouvernement vient d'être rendu public et pose toutes les questions essentielles sur la vaccination obligatoire. Il servira de base au grand débat qui aura lieu mercredi à la Chambre. Voici ce qu'il contient.

Alors que la pandémie liée au Covid-19 dure depuis deux ans et vient de battre un record de contaminations en 24 heures (2.312 mercredi 12 janvier), faut-il ou non introduire la vaccination obligatoire au Luxembourg ? "En huit ans, ce sera une des plus difficiles décisions auxquelles je prendrai part et qu'il faut trancher", avait lancé Xavier Bettel aux députés mardi.

Pour que les députés puissent trancher en âme et conscience, sans négliger d'aspects cruciaux, le gouvernement a publié ce jeudi le document de synthèse promis par le Premier ministre. Il est accessible à tous et inclut le catalogue des questions d'orientations qui serviront mercredi 19 janvier au grand débat de consultation prévu à la Chambre. Objectif: débattre sur l'opportunité de mettre en place une obligation de vaccination sectorielle ou universelle contre le Covid-19.

L'avis scientifique du groupe ad hoc des cinq experts (des médecins spécialisés en maladies infectieuses) sera soumis au Conseil de gouvernement ce vendredi. Il "devrait être disponible pour le débat de consultation", est écrit dans le document de synthèse.

Ce dernier commence par souligner la situation "alarmante" dans laquelle se trouve aujourd'hui le Luxembourg. La pandémie a provoqué "à l’heure actuelle plus de 900 décès". 931 exactement ce jeudi soir. Avec un "risque récurrent de voir les unités de soins intensifs et les salles d’opération bloquées à cause de patients majoritairement non vaccinés". Il évoque aussi le "risque d’épuisement physique et moral" du personnel de Santé, comme la "fatigue et l’épuisement socio-émotionnel au sein de la société". Sans oublier une situation économique qui "reste précaire pour des secteurs entiers".

DURÉE, CONTRÔLE, SANCTIONS,...

Le gouvernement pose une multitude de questions aux parlementaires sur la mise en œuvre pratique future d'une obligation de vaccination "si" sa mise en place s'avère justifiée au Luxembourg.

Sur deux pages, les questions se rapportent au champ d'application de cette vaccination de masse, aux sanctions et aux procédure de mise en œuvre. Voici quelques questions très concrètes que les députés devront trancher:

  • Quelle devrait être la date de mise en application de l’obligation vaccinale ?
  • Quelle durée d’application l’obligation vaccinale devrait-elle avoir (limitée dans le temps ou à durée indéterminée) ?
  • S'appliquerait-elle à toutes les personnes entrant sur le territoire luxembourgeois ? Aux résidents et aux seuls travailleurs frontaliers ? Ou aux résidents luxembourgeois ?
  • S'appliquerait-elle à partir de 14 ans comme le propose par exemple l’Autriche? À partir de 16 ans ? À partir de 18 ans ? Uniquement aux personnes à partir d'un certain âge comme le propose l’Italie ?
  • S'appliquerait-elle à tous ? Au secteur public ? Au secteur santé et soins suivant l’institution concernée ou suivant la profession concernée ?  Au secteur sécurité/services essentiels ? Au secteur de l’éducation ? Autres ?
  • Quand le schéma vaccinal serait-t-il considéré comme complet ?
  • Faudrait-il avoir un libre choix du vaccin ?
  • Si l'option d’une amende était retenue, quel montant serait approprié ?
  • Comment contrôler et sanctionner des non-résidents ?

71% DE LA POPULATION VACCINÉE

Le document livre aussi les derniers chiffres officiels de l'Inspection générale de la Sécurité sociale. Actuellement 71% de l'ensemble de la population luxembourgeoise est vaccinée au moins une fois contre le Covid. Un taux de vaccination qui est de 80,8% si l'on considère les plus de 18 ans (soit 422.650 personnes).

Le Luxembourg se situe sous la moyenne européenne. Seuls 12 autres États membres sont moins bien lotis, principalement en Europe de l'Est, où le scepticisme en matière de vaccination est connu pour être très élevé.

36,9% de tous les résidents ont déjà reçu leur 3e dose (soit 238.094 personnes). Cela correspond à 45,5% des plus de 18 ans. En ce qui concerne le "booster" , le Luxembourg se classe 9e pays au sein de l'Union européenne.

Le document décrit également le cadre juridique de l'obligation vaccinale qui pose notamment la question de la responsabilité de l'État en cas de conséquences suite à la vaccination.

Un tableau résume la position des autres pays européens sur la question et détaille la mise en place de la vaccination obligatoire sectorielle. Un seul pays, l'Autriche mettre en place une vaccination généralisée (à partir de 14 ans) à compter du 1er février. L'Italie l'imposera à partir du 15 février aux plus de 50 ans.

-> À lire également: "On devrait avoir le choix": Vos réactions sur la vaccination obligatoire au Luxembourg