Le Premier ministre Xavier Bettel a estimé que les réformes de son gouvernement avait fait gagner des milliers d'euros aux ménages du Luxembourg et aux frontaliers.

Votre pouvoir d'achat a-t-il reculé ou s'est-il amélioré? Pour Xavier Bettel, pas de doute, le gouvernement a fait gagner de l'argent aux résidents et frontaliers ces trois dernières années. C'est la position tenue par le Premier ministre dans une réponse à une question parlementaire du député Marc Spautz (CSV).

Alors que la crise a secoué le pays, et que des problèmes nationaux récurrents - logements, écologie... - persistent ou s'aggravent, Xavier Bettel assure que son gouvernement garde pour priorité de protéger le pouvoir d'achat. Il s'appuie notamment sur les travaux du Statec, qui a estimé que le risque de pauvreté était resté stable en 2020.

Mieux: selon lui, grâce à la coalition au pouvoir, les Luxembourgeois auraient gagné entre 4.190€ et 7.660€ selon leur situation.

En additionnant plusieurs mesures directes - comme l'index, la hausse de 100€ sur le salaire social minimum, l'indexation toute récente des allocations familiales - et d'autres indirectes - la gratuité des transports, celle à venir de la cantine - voici les gains estimés par le Premier ministre:

  • pour un célibataire au salaire social minimum: +4.190€
  • pour un parent isolé, au salaire minimum, avec un enfant: +6.350€
  • pour une famille avec deux enfants et 5.000€ de revenus: +7.660€

Accusé par les syndicats d'un manque de discussion, le Premier ministre a défendu l'ouverture de son gouvernement. "Il y a eu plus d'une centaine de réunions bilatérales ou tripartites, en présence de ministères, pour évaluer les effets de la crise sur le monde du travail." Les partenaires sociaux sont d'ailleurs force de proposition en matières de réformes ou de mesures. "Le gouvernement s'engage à les analyser et à en discuter."

À lire également - Après trois ans au pouvoir, le gouvernement Bettel tient-il ses promesses?