Si les démissions et l'absentéisme se multiplient chez nos voisins, au Luxembourg, le personnel soignant tient bon, confirme la ministre de la Santé. Et vous, qu'en pensez-vous?

Est-ce que le personnel soignant tient le coup, au Luxembourg? Pour répondre à cette question, il faudrait interroger chaque professionnel qui, depuis deux ans, affronte cette crise sans précédent (un appel à témoignage est proposé à la fin de cet article).

Une chose est sûre, les efforts fournis sont intenses, et la fatigue s'accumule. "La Covid-19 risque d’épuiser le personnel soignant et pousser à bout des professionnels qui jettent l’éponge" s'inquiètent ainsi les députés Gusty Graas et Gilles Baum (DP) dans une question parlementaire.

Chez nos voisins Allemands par exemple, "rien qu’au cours des deux premiers mois de la pandémie, plus de 9000 infirmiers en Allemagne ont donné leur démission. Actuellement, un tiers des 1,8 million d’infirmiers envisagerait de quitter leur emploi dans un avenir proche et près de 30 % abandonnent prématurément leur formation" rapportent-ils.

De même, chez les Belges, "le taux d’absentéisme est estimé à 30 %, ce qui correspond à une augmentation de 10 à 15 % par rapport à l’année dernière."

RTL

En 2020, 2,1% du personnel soignant du Luxembourg a démissionné. Un chiffre stable par rapport à l'année précédente. / © Shutterstock

DES CHIFFRES RASSURANTS AU LUXEMBOURG

Et au Luxembourg, donc? La ministre de la Santé avance des chiffres rassurants: "en 2019, le pourcentage des sorties du marché du travail parmi le personnel soignant des hôpitaux s’élevait à 5,3%. Ce taux n’a guère évolué en 2020 (5,6%), ni en 2021 (5,1%)."

Deux autres chiffres éclairants:

  • Les parts du personnel soignant parti en pension anticipée reste faible (2019 : 0,6%, 2020 : 0,8%)
  • Le personnel soignant démissionnaire du secteur hospitalier est stable (2019 : 2,1%, 2020 : 2,1%)

UN TAUX D'ABSENTÉISME LÉGÈREMENT AU-DESSUS DE LA MOYENNE

En 2020, le personnel soignant occupé dans les hôpitaux luxembourgeois a affiché un taux d’absentéisme global (qui intègre les absences pour cause de maladie, raisons familiales, accident, accueil, accompagnement, maternité et dispenses pour femmes enceintes) de 8,5%, contre 6,9% l’année précédente (+24,1%).

En comparaison, le taux d’absentéisme global de l’ensemble des salariés du secteur privé s’est établi à 7,0% en 2020, contre 5,0% en 2019 (+39,6%).

Au total, on comptait 4.347 personnes œuvrant comme soignants dans les hôpitaux luxembourgeois au 1er semestre 2021 (contre 4.486 en 2020 et 4.482 en 2019).

Pour conclure, la ministre rappelle que les directions hospitalières ont aussi des moyens à leur disposition pour s'adapter à cet absentéisme: "elles peuvent recourir à une adaptation de la durée de travail en temps partiel et aux disponibilités des ressources issues de la réserve sanitaire."

APPEL À TÉMOIGNAGE

Vous travaillez dans le milieu médical au Luxembourg, et vous souhaitez témoigner sur votre situation depuis le début de cette crise? Vous pouvez livrer votre témoignage dans le formulaire ci-dessous (le sondage est désormais clôturé), laisser un commentaire ou nous envoyer un mail à l'adresse suivante: romain.vandyck@rtl.lu. Merci!