Le Conseil d´État s'oppose formellement à plusieurs points suite à des incertitudes juridiques dans le texte du gouvernement.

Seulement deux semaines après la dernière loi Covid au Luxembourg, les restrictions vont à nouveau être adaptées à la Chambre par un projet de loi.

Le Conseil d'État a rendu un avis critique sur le nouveau texte, qui fixe notamment la durée d'un certificat vaccinal à neuf mois. Les membres s'interrogent dans leur avis pourquoi les règles "2G" (vacciné ou guéri) sont assouplies pour certaines personnes n'ayant pas encore reçu de dose de rappel "booster".

Cette décision ne reposerait sur aucune découverte scientifique mais serait plutôt "un changement de cap dans l'approche du Gouvernement", ce que le Conseil d'État a du mal à comprendre.

Quant à la durée de l'isolement réduite de dix à six jours si deux tests rapides sont négatifs, le Conseil d'État pense qu'il s'agit d'un "chèque en blanc" pour toutes les personnes en isolement qui se seraient contaminées et qui voudraient s'en libérer grâce au test. Dans ce cas, les conseillers préconisent plutôt l'utilisation d'un test PCR.

Cet avis sera consulté par la Commission santé de la Chambre ce lundi après-midi. Suivra ensuite la séance plénière de mardi lors de laquelle les membres du Parlement se réuniront exceptionnellement afin de voter le texte.