Les Luxembourgeois vont devoir s'adapter aux nouvelles dispositions décidées ce mercredi par le gouvernement. La ministre de la Santé fait le point à notre micro. Elle réagit également aux propos polémiques d'Emmanuel Macron.

Comme annoncé en avant-première ce mercredi par RTL, le gouvernement Bettel a décidé de nouvelles adaptations des mesures sanitaires qui s'inspirent des propositions de la Commission européenne et des nouvelles connaissances sur le nouveau variant Omicron. Ces dernières permettent de réduire la durée d'isolement des personnes vaccinées ou boostées.

DURÉE D'ISOLEMENT RÉDUITE

Le gouvernement a décidé de maintenir la durée maximale d’isolement à 10 jours pour les personnes qui ne disposent ni d’un schéma vaccinal complet, ni d’une vaccination de rappel réalisée dans les six mois.

Nouveauté: Une personne vaccinée verra sa période d'isolement réduite à six jours. Si elle a été contaminée, elle pourra réaliser un test antigénique rapide (TAR) le cinquième et le sixième jour et s'ils s'avèrent négatifs, elle pourra sortir d'isolement dès le septième jour et retourner au travail.

"C'est important car les isolements de 10 jours ont un fort impact sur le monde du travail avec le nombre d'infections qu'on connaît actuellement et on doit se préparer à ne pas encore être au pic de la vague", a déclaré la ministre de la Santé au micro de RTL.

Paulette Lenert sur la réduction de la durée d'isolement
Dans le cadre des nouvelles mesures du gouvernement

Les résultats des tests rapides ne seront pas contrôlés. "L'idée est de miser sur la confiance", souligne la ministre.

RÉGIME COVID-CHECK 2G+ 

En ce qui concerne le régime 2G+ (le "+" étant le test réalisé sur place). Seuls les boostés étaient dispensés du test jusqu' ici.

Mais explique Paulette Lenert, "par souci d'équité ce serait bien d'accorder cette même faveur aux gens fraîchement vaccinés puisqu'on sait aujourd'hui que la protection vaccinale est bonne dans les premiers mois. Pendant les six premiers mois, avec la vaccination, il n'y a pas besoin de faire ce test supplémentaire, tout comme pour les personnes en rétablissement".

Sont donc désormais dispensés du "+" ceux qui:

  • disposent d’un schéma vaccinal complet de moins de 180 jours,
  • ont reçu une vaccination de rappel,
  • disposent d’un certificat de rétablissement.

Paulette Lenert explique la nouveauté du régime 2G+
la dispense de test n'est plus seulement réservée aux personnes "boostées"

VALIDITÉ DU COVID-CHECK PAREILLE POUR TOUS

En accord avec la Commission européenne, la durée de validité générale des certificats de vaccination est fixée à 9 mois (270 jours). À compter de la date à partir de laquelle le schéma vaccinal est considéré comme complet.

COMMENT LES FRONTALIERS S'Y RETROUVENT-ILS?

En France par exemple, le télétravail est imposé à toutes les sociétés qui peuvent le proposer. À hauteur de trois jours par semaine minimum. En Belgique, il est de quatre jours. Au Luxembourg, le télétravail est simplement recommandé.

Paulette Lenert réagit: "Malheureusement les mesures ne sont pas harmonisées en Europe. Ce sont des compétences nationales et chacun est pris par la vitesse de l'évolution du virus. Les situations sont différentes et finalement chaque pays a son paquet de mesures plus ou moins restrictives. Le Luxembourg figure parmi ceux qui sont les plus libéraux, tout en ayant de bons résultats".

Paulette Lenert sur le manque d'harmonisation internationale
Le Luxembourg a pris des mesures pas toujours en phase avec ses voisins

LENERT "EMMERDE"-T-ELLE LES NON-VACCINÉS?

Interrogée sur la polémique française autour des propos du président Emmanuel Macron, la ministre luxembourgeoise de la Santé a réagi avec un grand sourire en lâchant: "C'est un franc-parler, chacun a le sien. Je pense que ça illustre très bien l'intention qui est derrière. Maintenant le choix des mots, on peut en parler..."

Que pense Paulette Lenert des propos du président Macron?
Le président français a dit avoir envie "d'emmerder les non vaccinés"

À lire également: Adaptation des mesures sanitaires: L'opposition reproche au gouvernement un "travail bâclé"