La mise en place du Covid-Check pour tous les salariés dès le 15 janvier n'y changera rien. Ceux qui sont contre ou qui réclament un référendum pour interdire le pass sanitaire, seront entendus à la Chambre des députés.

C'est décidé depuis vendredi 3 décembre. Gouvernement, syndicats et patronat sont tombés d'accord: le 15 janvier 2022, le Covid-Check sera obligatoire pour tous les salariés employés au Luxembourg. Les obligations et sanctions ont été dévoilées et n'ont pas été, du tout, appréciés par tous, comme l'a montrée la manifestation qui s'est mal déroulée samedi au cœur de Luxembourg-Ville.

Le même vendredi 3 décembre, la pétition contre l'obligation de présenter un passeport sanitaire pour accéder à son lieu de travail et aux institutions publiques (hôpitaux, écoles, etc.) a atteint son objectif. La pétition n°2044 a rassemblé 6.097 signatures ! Comme la barre des 4.500 signatures a été passée en 42 jours, les arguments des pétitionnaires seront bien entendus lors d'un débat public à la Chambre des députés.

Avec cette pétition, Catalina-Gina Anton, initiatrice de la pétition, veut "préserver le droit d'accès aux institutions publiques pour tout citoyen (...) et d'assurer l'égalité des chances au marché du travail pour tout citoyen sans pourtant être conditionné de la possession d'un passeport sanitaire".

Cela peut paraître paradoxal, mais ce n'est pas la première fois que des pétitionnaires seront entendus sur un sujet déjà tranché. C'était par exemple le cas pour la pétition réclamant que la réouverture des écoles, lycées et crèches n'interviennent pas avant septembre 2020.

RÉFÉRENDUM CONTRE LE PASS SANITAIRE

Même si les dés semblent jetés, la pétition n°2043 militant pour un référendum visant l'interdiction du pass sanitaire au Luxembourg sera également débattue à la Chambre: 5.942 personnes l'ont signée. Tous réclament l'organisation d'un référendum, "la seule solution pour trancher sur cet épineux sujet", comme souligné par son initiateur Théophile Guiche.

Il estime que "le recours au pass sanitaire constitue une obligation vaccinale indirecte et non assumée de la part du gouvernement et des parlementaires qui ont approuvé sa mise en œuvre. Il s'agit donc de les mettre face à leurs responsabilités".

Dans la même veine, la pétition n°2078 qui vise l'égalisation des mesures "Covid-Check" à l'ensemble de la population a déjà été signée à 4.277 reprises. Elle n'est ouverte à signature que depuis le 19 novembre sur le site internet de la Chambre des députés.

Son objectif est de "lever les contraintes et discriminations qui se mettent en place pour forcer les non-vaccinés à céder et se laisser vacciner". Cette pétition demande la suppression du Covid-Check ou que les tests soient remboursés et requis pour tous (vaccinés, guéris ou non-vaccinés).