La semaine dernière, 45 cas positifs ont été recensés à la prison de Schrassig. Une situation qui a forcé l'administration pénitentiaire à prendre des mesures drastiques.

C'est dans une réponse parlementaire que les ministres de la Justice et de la Santé ont révélé mercredi la situation épidémique de la prison de Schrassig. Alors que nous apprenions en novembre que 23 détenus avaient été testés positifs, il semblerait que la situation ait empiré.

Paulette Lenert et Sam Tanson confirment que le nombre de personnes contaminées s'élevait à 45 la semaine dernière. Parmi les infectés, l'administration aurait recensé 9 cas dans ses rangs. Aux dernières nouvelles, 35 détenus auraient été placés en quarantaine.

Une situation d'autant plus tendue puisque les formations, les ateliers et les messes ont été annulées au sein de la prison. Les visites sont, quant à elles, limitées à deux personnes par détenu. Les avocats peuvent toujours rendre visite à leurs clients mais ces entrevues ont lieu dans "un parloir sécurisé".

D'après les informations relayées par les ministres de la Justice et de la Santé, l'administration pénitentiaire songerait actuellement à mettre en place le système du Covid-Check. De nouvelles restrictions qui concerneraient surtout les détenus qui bénéficient d'un droit de sortie.