Le régime "2G" va désormais s'appliquer à la clientèle de la restauration: il faudra être vacciné ou guéri pour aller au restaurant. Mais les entreprises vont continuer à fonctionner avec le CovidCheck et le régime "3G".

Quel régime CovidCheck sera finalement appliqué dans les cantines des entreprises lors de l'entrée en vigueur des nouvelles dispositions? C'est la question que s'est posée Julien Demoulin, directeur de Sodexo et président de la Fedil Catering.

Depuis le 1er novembre, les mesures décidées pour le secteur Horeca, s'appliquent également dans les cantines d'entreprises, c'est-à-dire le CovidCheck avec le régime "3G". Pour aller manger à la cantine de votre entreprise, vous devez être vaccinés ou guéris ou avoir été très récemment dépistés et avoir un test certifié négatif.

Les nouvelles mesures prévoient l'instauration du régime "2G" dans la restauration. Si les cantines d'entreprises doivent toujours appliquer les mêmes règles que la restauration, cela voudrait dire que seuls les salariés vaccinés ou guéris pourraient aller prendre leur repas à la cantine de leur entreprise. Ce ne serait pas juste, selon Julien Demoulin, président de la Fedil Catering. Les salariés qui ne sont ni vaccinés ni guéris peuvent aller travailler avec un test certifié négatif, parce que le CovidCheck avec régime "3G" s'applique dans les entreprises. Il serait incohérent que ces mêmes salariés ne puissent pas aller prendre leur repas à la cantine le midi avec leur test négatif.

Déjeuner à la cantine n'est pas un loisir

La Fedil Catering espère que les nouvelles dispositions feront clairement la distinction entre activités de loisirs et travail et que le régime "3G" sera maintenu dans les cantines, même si le "2G" est instauré dans le secteur Horeca.

Le ministère de la Santé n'a pas pu préciser pour l'instant quel régime CovidCheck sera bientôt en vigueur dans les cantines. Il faudra attendre le dépôt du nouveau texte de loi.

Le reportage en luxembourgeois de nos confrères de RTL;