La pandémie de coronavirus a bouleversé le classement des économies les plus solides et des pays les plus riches. Et le Luxembourg tire mieux que jamais son épingle du jeu.

Le dernier "Word Economic Outlook" du FMI, c'est à dire les perspectives pour l'économie mondiale du Fonds Monétaire International réserve quelques surprises après quasiment deux ans de pandémie de Covid-19.

L'économie la plus solide au monde reste, sans surprise, celle des États-Unis. En tout cas si l'on regarde uniquement le PIB, le Produit intérieur Brut, un indicateur qui correspond à la somme des richesses produites par un pays sur une année donnée, les États-Unis restent le pays le plus riche du monde. Avec un PIB de 20.893 milliards de dollars, les USA devancent la Chine (14.866 milliards de dollars), le Japon (5.045 milliards de dollars) et l'Allemagne (3.843 milliards de dollars).

PREMIER EN RICHESSE PAR HABITANT

Mais si l'on regarde le classement du FMI sur le PIB par habitant, le Luxembourg est bien le pays le plus riche du monde. Et il augmente  En se basant sur une population de 639.117 habitants (chiffre d'avril 2021), le PIB par habitant du Grand-Duché dépasse les 131.300 dollars.

La deuxième place du classement revient à l'Irlande avec un PIB par habitant de 102.390 dollars. Ls Suisse complète le podium avec un PIB par habitant de 93.520 dollars.

Chez nos voisins c'est l'Allemagne qui s'en sort le mieux, mais elle n'arrive qu'à la 17e place du classement avec un PIB de 50.790 dollars/habitant. Les Belges sont légèrement moins bien lotis, 18e avec 50.410 dollars/habitant. Et la France n'est même pas dans le Top 20. L'hexagone ne point qu'à la 23e place avec un PIB de 45.030 dollars/habitant.

UN BÉMOL AVEC CES CHIFFRES

La première chose qui saute au yeux dans ce classement, c'est qu'il n'y a pas de pays très peuplés aux premières places. C'est assez logique, plus il y a de monde pour se partager le gâteau, et moins la part attribuée à chacun est grande. Et c'est un peu l'éternel problème avec ces chiffres lorsqu'ils sont appliqués au Luxembourg.

RTL

© Shutterstock

Le Grand-Duché est un pays vraiment à part, avec une très forte proportion de frontaliers. Ils sont près de 212.000 au deuxième trimestre de cette année d'après le STATEC. Or, ils participent au PIB et à la création de richesses du pays. Or lorsqu'on divise ce même PIB par le nombre d'habitants, le chiffre obtenu est artificiellement élevé, et donc à prendre avec des pincettes.

UN PAYS OÙ IL FAIT BON VIVRE

Il n'en reste pas moins que le Luxembourg est bien un pays riche. Et même si l'argent ne fait pas le bonheur, c'est aussi un pays ou l'on vit bien. En effet, le PIB ne fait pas tout. C’est pourquoi certains préfèrent déterminer la richesse d’un pays grâce à l’IDH (indice de développement humain). L'OCDE mesure le bien être dans son indicateur "Better Life Index", baptisé "Comment va la vie" en Français.

Et le Luxembourg obtient de bons résultats dans de nombreux indicateurs du bien-être comparé à la plupart des autres pays de l'OCDE. Le Grand-Duché se positionne en première place dans le thème des revenus et du patrimoine.

Il se positionne au-dessus de la moyenne dans les sujets tels que les liens sociaux, l’engagement civique, l’emploi et les salaires,  l’équilibre vie professionnelle-vie privée, la sécurité, la satisfaction à l’égard de la vie, la santé, la qualité de l’environnement... Bref, tout indique que les Luxembourgeois ne sont pas à plaindre.