Au vu d'une étude sur la perte d'efficacité des vaccins anti-Covid-19, les Pirates demandent au gouvernement de raccourcir le délais entre la 2e dose et la 3e pour les vaccinés AstraZeneca.

Pour maintenir à un niveau élevé la protection vaccinale des personnes déjà vaccinées contre le Covid et les protéger des formes sévères, comme d'un décès, le Conseil supérieur des maladies infectieuses a recommandé une dose "booster" aux plus de 65 ans et aux professionnels de santé dès le 8 novembre. Vendredi, Xavier Bettel et Paulette Lenert ont annoncé que ce rappel sera généralisé au Luxembourg et ouvert à toute personne âgée de plus de 18 ans.

Les premières convocations ont été envoyées par courrier cette semaine à ceux qui sont vaccinés depuis six mois avec les vaccins AstraZeneca, Biontech/Pfizer et Moderna. Et depuis un mois avec le vaccin Johnson&Johnson.

Les personnes qui bénéficient d'un schéma vaccinal complet avec AstraZeneca ne devraient pas attendre 6 mois après la 2e injection, mais seulement quatre mois, estime le parti des Pirates ce mercredi.

"Nous demandons au gouvernement, dans l’hypothèse de voir les résultats de cette étude confirmés par d’autres scientifiques, de raccourcir les délais à respecter pour toutes les personnes ayant bénéficié du vaccin AstraZeneca afin de minimiser ainsi le risque d’une infection éventuelle", écrivent-ils dans un communiqué daté de ce mercredi.

Les Pirates font référence à une étude suédoise sur "l'efficacité de la vaccination contre le Covid-19 contre le risque d'infection symptomatique, d'hospitalisation et de décès jusqu'à 9 mois". S'ils doivent encore avalisés par d'autres scientifiques, les résultats de cette étude montrent que les vaccins de BioNTech, Moderna et AstraZeneca "perdent déjà en efficacité avant le sixième mois".

Et "c'est particulièrement vrai pour le vaccin AstraZeneca pour lequel l'étude montre une perte d’efficacité extrêmement importante après quatre mois déjà (alors que le risque de tomber gravement malade reste limité)", relèvent les Pirates. Alors que le vaccin Biontec/Pfizer assure toujours une protection contre une infection symptomatique "de l'ordre de 50% quatre mois après la deuxième dose".

À lire également: Six mois de vaccination: Quelle est l'efficacité des vaccins au Luxembourg ?