400.000 € un emplacement pour sa voiture au boulevard Royal, 90.000 € à la Cloche d'Or ou à Bonnevoie. Les prix des garages et places de parking flambent dans la capitale et ailleurs. Comment les agents immobiliers expliquent-ils le phénomène?

Gros souci de stationnement en ville? Investissement immobilier? Voire spéculation tout court ? Pourquoi les prix de vente des garages, parkings intérieurs ou emplacements extérieurs atteignent-ils des sommets comme jamais à Luxembourg-Ville, mais aussi ailleurs, comme dans le Sud du pays notamment?

Pas de doute, une place de parking privée dans la capitale vaut -pour ainsi dire- de l'or, aujourd'hui. Il suffit de parcourir la toile. Un garage box fermé de 30m2 à Luxembourg-Bonnevoie est affiché à 135.000 € dans la vitrine de My Loft Lux Real Estate. Dans celle de JLL Residential, une place dans le Parking Monterey au centre-ville est proposée à 160.000 €
Dans la vitrine de l'agence Europrom, est dévoilé un emplacement de parking "ultra-moderne" en vieille ville. Avec ascenseur. Son prix: 185.000 €.

RTL

© (Photo: Europrom)

Des pétites? Pas de doute. Mais il en existe d'autres comme ce lot composé d'un garage box et de cinq emplacements qui se situent dans une cour à Luxembourg-Bonnevoie. Affiché pour 625.000 € par une agence immobilière implantée dans le Sud du pays, le lot représente une surface de près de 1,5 are au sol.

Dans les toutes nouvelles Tours Zenith qui surmontent le centre commercial de la Cloche d'Or, un parking intérieur se vend entre 85.000 € et 89.000 €. Pour le même prix (89.000 €) était proposé jusqu'il y a peu un garage fermé au cœur du quartier de Bonnevoie.

Non seulement c'était un grand garage box (25,6 m2) avec porte électrique, électricité et eau mais c'était le 4e lot (sur quatre) d'une copropriété... donc un garage "comme à la maison". Ce genre de situation "est assez rare et c'est ce qui explique son prix", pose Brice Correia fondateur de Movin' Real Estate. Il confie que "le garage a été vendu quasi au prix", ces jours-ci.

RTL

© Novin' Real Estate

Il y en a pour toutes les bourses et, selon l'emplacement et le quartier, les prix varient dans une fourchette allant de 45.000 € à 400.000 €. "Au boulevard Royal, un emplacement intérieur se négocie pas loin de 400.000 €. Il y a une douzaine d'années, il se négociait autour de 110.000 €", atteste Brice Correia qui connaît bien le rayon puisque son agence immobilière y a pignon sur rue.

POURQUOI CET ENGOUEMENT POUR DES PARKINGS ?

Tous les agents immobiliers de la place le confirment: "Les prix des garages et emplacements pour voitures augmentent avec les prix des autres biens", résume Mirza Babacic, agent immobilier chez Remax Immo Power. Même si les logements restent abordables dans certaines communes, les prix des logements ont explosé depuis le début de la crise sanitaire Covid au Luxembourg. Une tendance qui se poursuit clairement. Et Luxembourg est à nouveau devenue championne du prix du mètre carré.

"Les prix ont tellement augmenté partout, et pas seulement à Luxembourg, que les investisseurs peuvent de moins en moins acquérir des appartements, mais se tournent vers les parkings", note Carol Fabbri de l'agence My Loft Real Estate. Elle le vit, "la demande pour les garages est énorme à Luxembourg mais aussi à Differdange et dans tout le Sud".

Un garage ou une place de parking "c'est un investissement moins important et c'est une sécurité", pour Mirza Babacic. Il s'explique: "Ça coûte moins cher à l'achat et il y a moins de risques à la location. Si le locataire ne paie pas, vous bloquez la place ou changer de serrure et c'est bon".

La location est moins contraignante, l'entretien quasi nul et la revente avec plus-value, assurée. Un garage ou un emplacement de parking "ça se revend tout de suite et partout!", selon Brice Correia. Actuellement, "les garages et box se vendent en 48 heures", glisse-t-il.

Un petit tour de toile permet aussi de se rendre compte que l'offre est limitée. La rareté explique le prix. Mais Brice Correia ne lit pas dans l'engouement actuel pour les places de parking une nouvelle forme de spéculation immobilière. Un garage "n'est pas un investissement spéculatif", mais un objet qui répond à la triste réalité de la capitale luxembourgeoise pour les automobilistes: "Les gens ont des problèmes de stationnement. Ils ont besoin de places pour se garer et il n'en trouvent pas!"