Le Luxembourg est-il en proie à une criminalité exacerbée? Le nombre d'infractions a-t-il vraiment explosé ces dernières années? Eléments de réponse.

"De pire en pire", "c'était mieux avant", "on n'ose plus sortir": on entend régulièrement que la situation empire au Luxembourg. Mais qu'en est-il vraiment? Les chiffres de la criminalité ont-ils vraiment explosé au Grand-Duché? Nous nous sommes penchés sur les statistiques des vingt dernières années pour y voir plus clair.

DES INFRACTIONS EN HAUSSE MAIS...

Si entre 2019 et 2020, le total des infractions constatées par la police luxembourgeoise est bien en hausse (+1.361), plusieurs indicateurs sont néanmoins à la baisse. On constate notamment une baisse importante du nombre de cambriolages (-594 sur un an), des infractions contre les biens (- 130) ou encore des "autres vols" (-663). Et contrairement à ce que l'on pourrait penser, le nombre de violences envers les personnes était également en baisse en 2020. Une petite baisse mais une baisse quand même (-91 par rapport à 2019).

En revanche, les cas de menaces (+165), d'injures, de diffamations et de calomnies (+141) ou encore de discriminations (+37) étaient tous en hausse à 2020. À cela s'ajoute le nombre de vols avec violence qui a augmenté mais pas de manière radicale (+15). La hausse la plus importante reste celle concernant les affaires de stupéfiants (+361) suivie par celle des infractions contre la loi sur l'entrée et le séjour des étrangers (+194).

Mais ce ne sont là que des appréciations basées sur les statistiques des deux dernières années "accomplies". En s'intéressant aux chiffres de l'an 2000, on peut supposément avoir une vision plus globale de l'évolution de la criminalité au Luxembourg. Et si l'on s'arrêtait au nombre total d'infractions constatées par les forces de l'ordre, on serait tenté de déduire que la criminalité a bel et bien explosé au Grand-Duché.

DES RECORDS EN 2015 ET EN 2000

En effet, avec 22.816 infractions constatées en 2000 contre 40.134 en 2020, la conclusion semble toute faite: les chiffres ont presque doublé. Mais il faut prendre en compte plusieurs facteurs dont un, qui est loin d'être anodin. Entre 2000 et 2020, la population du Grand-Duché est passée de 433.000 à 626.000 résidents. Et plus significatif encore: les effectifs de la police ont, eux aussi, presque doublé entre 2000 et 2020. Le Luxembourg comptait alors 1.293 policiers contre 2.534 l'année dernière. Et n'est-il pas logique de soupçonner que plus il y a de policiers, plus on peut constater d'infractions?

D'ailleurs, l'année de tous les records en terme de criminalité reste 2015. C'est l'année où le nombre total d'infractions constatées était le plus élevé (40.353). De même du côté des violences envers les personnes (3.899), des vols avec violence (554), des affaires de stupéfiants (4.675) ou encore des infractions liées aux "vagabondages" et à la mendicité (59). Enfin, un record a également été établi en 2000. Le nombre de vols liés aux véhicules n'avait jamais été aussi élevé (3.886 contre "seulement" 2.140 en 2020).

De quoi conclure que les chiffres de la criminalité fluctuent mais n'ont pas explosé ces dernières années. Il faudra évidemment attendre les statistiques de 2021 pour se prononcer définitivement. Cependant, il y a fort à parier que les chiffres des accidents de la route feront plus forte impression que ceux de la criminalité à la fin de cette année.